Blake et Mortimer reviennent (avec une surprise)

  • A
  • A
Blake et Mortimer reviennent (avec une surprise)
Partagez sur :

BD - Les héros célèbres vont rencontrer leur ennemi Olrik pour la première fois dans Le bâton de Plutarque, le 23e album de leurs aventures. 

Blake et Mortimer sont de retour. Les deux héros "so british" sont nés en 1946. Près de 60 ans après Edgar P. Jacobs, le scénariste Yves Sente et le dessinateur André Juillard font revivre "le cœur du mythe" dans une nouvelle bande-dessinée, Le bâton de Plutarque.  Ce 23e album, sorti lundi, réserve une surprise de taille : les lecteurs vont assister à la première collaboration entre les deux héros amis d'enfance qui vont surtout croiser sur leur chemin Olrik, leur éternel ennemi.

Prologue. L'intrigue de ce 23e album se situe avant Le secret de l'espadon, la toute première bande-dessinée des aventures de Blake et Mortimer. Dans Le bâton de Plutarque, on est en 1944, à la veille du débarquement en France. Alors que Londres est menacé par l'armée de l'air allemande, le capitaine Blake et le professeur Mortimer, amis d'enfance, se retrouvent. Les deux héros vont aussi croiser la route du démoniaque Olrik.

L'origine du mythe. Les auteurs Yves Sente et André Juillard donnent donc une origine au mythe. Sacrilège ? "Pas du tout", répondent-ils en chœur. "Jamais on ne touchera à l'œuvre de Jacobs. On sait où elle commence et où elle finit", confie le duo. Yves Sente et André Juillard rappellent aussi que "ceux qui les connaissent savent qu'ils abordent cette œuvre avec beaucoup de respect". Quant au dessinateur, André Juillard, il assure "ne pas avoir cherché à copier Jacob." 

Une invitation à poursuivre l'aventure. Le scénariste Yves Sente va même plus loin : Jacobs aurait truffé ses albums d'éléments qui sont autant d'invitations à imaginer des réponses et donc, à écrire d'autres albums. "La première fois que Blake et Mortimer voient Olrik à travers des jumelles, ils se reconnaissent !, explique-t-il. Or, ils ne se sont jamais vu avant. Comment peuvent-ils se reconnaître alors qu'ils ne se sont jamais vu ?" interroge-t-il. Dans Le bâton de Plutarque, les auteurs font donc ce que Jacobs n'a jamais fait en 13 albums : le lecteur assiste à la première rencontre avec le colonel à la petite moustache, Olrik. 

Le bâton de Plutarque est tiré à plus de 400.000 exemplaires, c'est-à-dire autant qu'un Goncourt.