Il y a trente ans, la mort de Sartre

  • A
  • A
Il y a trente ans, la mort de Sartre
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le décès du philosophe avait provoqué une vague d’émotion dans tout le pays.

15 avril 1980, le philosophe Jean-Paul Sartre décédait des suites d’une embolie pulmonaire.

L’écrivain ne voulait pas de funérailles nationales. Pourtant, son enterrement le 19 avril y ressemblait beaucoup. D’abord par la présence de nombreuses personnalités, tous bords confondus. Simone de Beauvoir, Françoise Sagan, Simone Signoret, Yves Montand, Michel Rocard, André Glucksmann ou François Périer étaient ainsi du cortège.

Ensuite par l’importance de la foule. Dès le matin, plusieurs milliers de personnes se retrouvent devant l’hôpital Broussais de Paris, où Jean-Paul Sartre est décédé. La foule grossit de plus en plus sur le chemin qui conduit le cercueil au cimetière Montparnasse.

Découvrez quelques images de l’enterrement de Jean-Paul Sartre :





En tout, ce sont 50.000 personnes qui suivent le cortège funèbre pendant plus de deux heures, sans aucun service d’ordre officiel et dans le silence. Une foule aussi nombreuse ne s’était pas réunie pour la mort d’un écrivain depuis Victor Hugo.

Un philosophe engagé

L’immense popularité du philosophe peut s’expliquer par son engagement constant jusque dans les dernières semaines de sa vie. Presque 10 ans avant sa mort, le 18 mai 1971, Jean-Paul Sartre est victime d’une attaque, qui le laisse presque aveugle. Ce qui ne l’empêche pas dans les années 1970 de partir au Portugal soutenir la révolution des œillets, de militer pour la libération de dissidents soviétiques ou l’accueil des boat people, et de provoquer quelques coups médiatiques.

Durant sa carrière, Jean-Paul Sartre a écrit une soixantaine d’ouvrages, de l’essai philosophique au roman, en passant par la pièce de théâtre, le scénario de cinéma ou la chanson. Trente ans après sa mort, il reste l’un des écrivains français les plus lus au monde. Sa vie a inspiré des livres (Le siècle de Sartre de Bernard-Henri Lévy), des films ou des fictions TV (Les Amants du Flore diffusé en 2006 sur France 2, avec Lorànt Deutsch dans le rôle de l’écrivain). Et depuis quelques années, sa statue de cire figure au Musée Grévin.