Houellebecq gratuit sur le web

  • A
  • A
Houellebecq gratuit sur le web
@ REUTERS
Partagez sur :

Des internautes ont volontairement mis en ligne La Carte et le territoire sans l’accord de l’auteur.

La Carte et le territoire, le dernier livre de Michel Houellebecq, et récemment récompensé par le Prix Goncourt, est depuis quelques jours disponible gratuitement sur plusieurs sites web et blogs. Sans que l’auteur ou sa maison d’édition Flammarion aient donné leur accord.

L’utilisation de Wikipédia rendrait l’œuvre gratuite

Pour les internautes qui ont mis en ligne le roman, ils sont totalement dans leur droit. L’auteur a en effet recopié plusieurs passages de l’encyclopédie en ligne Wikipédia dans son dernier roman, "ce qui en fait une œuvre libre", explique Florian Gallaire, blogueur spécialisé dans le logiciel libre.

Wikipédia est en effet placé sous la licence Creative commons. Cette dernière impose de devoir citer l'auteur de l'article et de respecter la clause de partage. L’encyclopédie est gratuite, la seule obligation pour modifier, transformer ou adapter un des articles est de redistribuer la création finale de la même manière : gratuitement.

Des avis mitigés

Les blogueurs qui ont participé à la mise en ligne de La Carte et le territoire s’appuient ainsi sur cette licence pour expliquer leur geste. Mais ils ne font pas, forcément l’unanimité.

Adrienne Alix, présidente de Wikimédia France (qui édite Wikipédia), s’est ainsi montrée mitigée sur Rue89. "L'usage que M. Houellebecq a fait des articles de Wikipédia n'est pas très clair, mais de là à décréter que tout le livre doit passer sous licence Creative commons, il y a un pas", explique-t-elle.

Du côté de Michel Houellebecq, les avis sont beaucoup plus tranchés. "Ce point du règlement s'applique uniquement aux contributeurs du site", assure Emmanuel Pierrat, ancien avocat de l’auteur. "Cela ne s'applique en rien au travail personnel d'un individu qui s'est inspiré des articles de l'encyclopédie".

Une action en justice

Flammarion, qui édite Michel Houellebecq, a pour sa part annoncé qu’il allait entreprendre des démarches juridiques. "On commencera par une mise en demeure. Et si cela ne suffit pas, nous engagerons des actions", indique Gilles Haéri, directeur général de la maison d’édition. "Ce type de téléchargement est évidemment illégal, il contrevient aux principes élémentaires du droit d'auteur, qui doit être respecté dans l'univers numérique comme dans l'univers papier".

Cette action des blogueurs ennuie d’autant plus Flammarion que ce dernier va rendre disponible dès la semaine prochaine l’intégralité des œuvres de Houellebecq en téléchargement légal. Le prix sera de 20% inférieur à celui de la version papier.
.