Guy Delisle, victime de la pression nord-coréenne ?

  • A
  • A
Guy Delisle, victime de la pression nord-coréenne ?
Partagez sur :

CENSURE - C'est ce que l'auteur canadien de la bande dessinée Pyongyang, qui ne sera finalement pas adaptée au cinéma, laisse entendre sur son blog. 

Au lendemain de l'annulation par Sony de la sortie d'une comédie sur la Corée du Nord, les menaces des pirates nord-coréens ont-ils fait une deuxième victime ? C'est dans une chronique publiée sur son blog, intitulée "Adieu Hollywood", que le célèbre auteur de bande dessinée canadien Guy Delisle a exprimé sa déception. Les studios américains New Regency, propriété de Fox ont en effet renoncé à adapter son roman graphique Pyongyang. L'auteur fait le rapprochement avec 'l'affaire Sony'. 

Une première autocensure sans précédent. Sous la menace, Sony Pictures Entertainment avait déjà pris la décision, mercredi, d'annuler la sortie du film satirique L'interview qui tue! La comédie, qui devait raconter l'histoire d'un complot fictif de la CIA monté pour assassiner le leader nord-coréen Kim Jong-Un, n'avait pas été du goût de toute le monde en Corée du Nord. Après une attaque informatique et les menaces du groupe de pirates 'Les Gardiens de la paix', Sony Pictures Entertainment avait renoncé à réaliser le film. Il faut dire que les pirates avaient directement menacé les spectateurs qui iraient voir le film The interview.  

A lire aussi - Piratage de Sony : tout ce qu'il faut savoir

Guy Delisle fait le rapprochement avec l'affaire Sony. Dans le billet publié sur son blog, Guy Delisle fait donc le rapprochement entre cette affaire et la décision de ne pas réaliser l'adaptation de sa bande dessinée: "Ce qui me désole surtout, ce sont les raisons qui ont conduit à cette annulation", précise l'auteur de l'irrésistible Guide du mauvais père, avant quelques mots cinglants : "On aurait pu imaginer qu'une grosse multinationale résisterait devant les menaces d'une bande de hackers nord-coréens. Apparemment, ils ont su toucher là où ça fait mal".

A lire aussi - BD : Guy Delisle triomphe à Angoulême
 

Le tournage était prévu pour mars 2015. Publié en 2003 par la maison d'édition française 'L'Association', Pyongyang, sur le même modèle que ses célèbres Chroniques de Jérusalem, ou des Chroniques birmanes, est une bande dessinée autobiographique. Guy Delisle y décrit, au film d'anecdotes très spontanées et de réflexions personnelles, son séjour dans la capitale nord-coréenne. Il avait cédé les droits du livre à la Fox. Quant au film, il avait déjà son équipe constituée. Avec Steve Carell dans le rôle principal et Gore Verbinski (Pirates des Caraïbes), à la réalisation,le tournage devait débuter en mars 2015 en Serbie.  Mais sauf nouveau rebondissement, le film ne devrait finalement pas voir le jour.