Décès de l'écrivain Edmond Amran El Maleh

  • A
  • A
Partagez sur :

L'écrivain et intellectuel marocain de confession juive, Edmond Amran El Maleh est décédé lundi à à l'hôpital militaire Mohammed V de Rabat à l'âge de 93 ans, rapporte l'AFP, qui cite des proches. Natif de Safi (sud-ouest marocain) d'une famille juive marocaine, Edmond Amran El Maleh avait enseigné la philosophie et exercé le métier de journaliste à Paris. Un hommage sera rendu mardi à ce grand intellectuel et homme de gauche au cimetière juif de Rabat, avant d'être inhumé le même jour, selon ses voeux, à Essaouira (sud-ouest). Connu pour ses prises de position en faveur de la "cause palestinienne", Edmond Amran El Maleh a écrit des articles universitaires ainsi qu'une série de romans, comme Parcours immobile (1980), Ailen ou la nuit du récit (1983), Mille ans, un jour (1986), Une femme, une mère (2004), ou encore Lettres à moi même, qui était son dernier livre.