A quoi ressemble "Solo", le James Bond de William Boyd ?

  • A
  • A
A quoi ressemble "Solo", le James Bond de William Boyd ?
William Boyd pose avec son livre Solo, sur la suite des aventures de James Bond.@ MAXPPP
Partagez sur :

LIVRE - Après Ian Fleming, de nombreux auteurs se sont attelés à donner une suite aux aventures de James Bond. Le dernier en date : William Boyd, avec Solo. 

SOLO930X620
En Angleterre, la sortie du livre Solo, la suite des aventures de James Bond, a fait grand bruit. Pour une mise en scène digne de 007, les sept premiers ouvrages édités ont été confiés à des hôtesses de l’air, dans des mallettes et transportés dans la nouvelle voiture de James Bond, la Jensen Interceptor. Chacun des exemplaires a ensuite été acheminé vers une grande capitale, en avion.

James Bond est né sous la plume de Ian Fleming en 1953, avec Casino Royal. Ses aventures, racontées à travers 14 livres par l’écrivain britannique, ont fait de lui un personnage incontournable de la littérature, avec plus de 100 millions d’exemplaires écoulés, et du grand écran, à travers les multiples adaptations, de Goldfinger à Skyfall. Après sept autres auteurs, c’est Boyd que les héritiers de Ian Fleming ont choisi. L’auteur célèbre d’Un Anglais sous les tropiques s’est donc attaqué au personnage, en respectant la tradition, mais en y ajoutant quelques trouvailles. L’essentiel, en cinq points.

Pas de charte imposée. Quand ils ont approché Williams Boyd, "les héritiers de Ian Fleming ne lui ont imposé aucune charte ", expliquent les Editions du Seuil, qui publient Solo en France. Ce qui les a convaincus ? Boyd est déjà l’auteur de l’illustre ouvrage Un Anglais sous les tropiques. Il est aussi l’auteur de deux romans d’espionnage La Vie aux aguets et L’Attente de l’aube. Enfin, dans A livre ouvert, il avait fait un clin d’œil à Ian Fleming en lui donnant un rôle dans son livre : celui d’un recruteur d’espion, en l’occurrence le héros. Boyd est tout simplement, un inconditionnel de Bond. "Une fois le roman terminé, la famille est la première à lire le roman, et peut demander des modifications, ou au moins en discuter avec l’auteur, puisqu’il s’agit bien d’une commande, mais il était libre", confient encore les éditions. 

hotesse-de-l'air pour la sortie du livre SOLO

Les hôtesses de l'air qui portent les premiers exemplaires de Solo, à l'occasion de la sortie du livre en Angleterre. 

Un Bond plus proche de celui de Fleming. William Boyd prend ses distances avec les films, qui montrent un homme sûr de lui, froid et insensible, pour renouer avec le héros plus humain de Fleming. Dans Solo, Bond, en proie au doute, dévoile ses désirs et ses faiblesses. Le livre s’ouvre d’ailleurs sur un agent âgé de 45 ans, capable d’introspection, et un peu sonné par sa carrière.

Avec LE cocktail incontournable. En héritant des aventures de James Bond,  Williams Boyd tenait à respecter les ressors d’une intrigue devenue un mythe en soi. Comme tout James Bond qui se respecte, le héros affronte donc la figure du méchant,  Jakobus Breed, on retrouve aussi son côté dandy, amoureux des belles choses, des voitures de collections, mais aussi buveur invétéré (à l’image de Ian Fleming) et croisant la route d’inévitables James Bond Girls, et notamment la ravissante Grâce, particulièrement sexy sous la plume de Boyd.

Un James Bond en Afrique. William Boyd, enfin, a mis de lui-même dans ce récit. Il insuffle au héros le souffle de son histoire personnelle. Lui qui est né au Ghana et a grandi en partie au Nigéria envoie Bond en mission sur le continent africain, en 1969. Il embarque pour un pays fictif, le Zanzarim. 

Quelques libertés. L’auteur a tout de même pris quelques libertés, tout en respectant la tradition autour du personnage. Il a changé la voiture de Bond. C’est une Jensen Interceptor qui est venue remplacer sa  Bentley. 007 apparaît aussi beaucoup moins sexiste et moins "old school" que dans les romans d’origine. Il faut dire qu’âgé de 45 ans, le personnage a eu un peu le temps d’évoluer et de s’adapter à son temps, a confié Boyd à la presse.

 
sur le même sujet, sujet,

ÉTUDE - James Bond est un alcoolique invétéré

VIDÉO - Et si Wikipedia sortait en version papier ?

LIVRES - Stephen King révèle le nom de son prochain roman :"Revival"