Les mots doux de Charles et Diana

  • A
  • A
Les mots doux de Charles et Diana
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un journal allemand publie des extraits de conversations téléphoniques entre les futurs époux.

Article rédigé à partir des archives sonores d'Europe 1 datant du 9 mai 1981

Ils ont beau être l’héritier du trône d’Angleterre et sa future épouse, le prince Charles et Lady Diana n’en sont pas moins un couple comme les autres. Ils se téléphonent quand ils sont loin l’un de l’autre et laissent apparaître des marques de tendresse. Un hebdomadaire allemand publie des extraits de conversations téléphoniques entre le Prince de Galles et sa fiancée.

"Tu ne m’épouses pas que pour mon château ?"

Les échanges remontent au mois dernier. Le prince Charles est alors en déplacement officiel en Australie et Lady Diana se languit de lui. Die Aktuelle publie leurs mots doux et leurs roucoulements d’amoureux, tempérés toutefois par le légendaire flegme britannique. "Tu es sûre de ne pas m’épouser que pour mon château ?", demande ainsi Charles. "Tu verras bien !", lui répond une Diana taquine. Lady Di se plaint également du comportement de certains de ses proches à l’approche du mariage.

"Tu me manques terriblement mon chéri" :

Plus tard, la future princesse redevient sérieuse : "Tu me manques terriblement mon chéri. Le temps me dure de toi." "Dans quelques années, tu seras peut-être bien contente quand je m’absenterai", lui répond Charles. "Jamais !", s’écrit Diana. "Nous en reparlerons dans dix ans", conclut le prince.

Je ne veux plus être séparée de toi

Dans une autre conversation, Lady Di laisse pointer quelques touches de jalousie. "Tu sembles t’amuser plus que moi. Que nos retrouvailles seront belles", dit-elle à son fiancé. "Nous ne saurons peut-être plus que nous dire", lui répond Charles. "Tu me parleras de toutes ces petites blondes qui tournent autour de toi. Je ne veux plus être séparée de toi, mon chéri. Promets-moi que lorsque nous serons réunis, nous ferons tout ensemble !", demande Diana.

Il me regarde avec les yeux ronds

Dans un registre moins personnel, l’héritier de la couronne, et futur chef du Commonwealth dont fait partie l’Australie, n’hésite pas à critiquer, non sans ironie, le Premier ministre australien, Malcolm Fraser. S’il affirme qu’il s’entendra très bien avec lui, le prince Charles regrette son manque d’humour. "J’ai beau essayer de l’amuser, il me regarde avec les yeux ronds, raconte-t-il à sa fiancée.

Rien d’indécent, ou dont on n’ait déjà entendu parler dans la presse, dans ces quelques bribes de conversation. Pourtant, Buckingham a tenté d’empêcher la publication de ces échanges. Un tribunal allemand avait interdit à Die Aktuelle de sortir ces extraits, avec menace d’amende de 200.000 dollars ou six mois d’emprisonnement pour les éditeurs. En vain. Die Aktuelle, habituellement tiré à 550.000 copies, a été imprimé à 925.000 exemplaires.

Dès la publication du magazine, le démenti du prince Charles et de Lady Di est tombé : tous ces dialogues sont faux, ont assuré l’héritier du trône et sa fiancée.