Les Français ont moins voté qu'en 1974

  • A
  • A
Les Français ont moins voté qu'en 1974
@ Maxppp
Partagez sur :

Les correspondants d’Europe 1 font le point sur la participation au 2d tour, le 10 mai 1981.

Article rédigé à partir des archives sonores d'Europe 1 datant du 10 mai 1981

Au second tour de la présidentielle du 10 mai 1981, les électeurs se sont globalement moins déplacés que pour choisir entre Valéry Giscard-d’Estaing et François Mitterrand en 1974. Mais, dans toute la France, est constaté un bond de la participation par rapport au premier tour du 26 avril 1981.

Le point des correspondants d’Europe 1, aux quatre coins de la France :

NORD

La pluie glacée du 1er tour du scrutin a laissé place à un ciel lumineux.

A midi, les chiffres de la participation sont jugés "déroutants pour l’analyse" par le correspondant d’Europe 1 à Lille. L’Aisne et le Nord, avec respectivement 32% et 30% de votants à la mi-journée, atteignent des scores comparables à ceux du second tour de 1974. Mais dans la Somme et le Pas-de-Calais, département le plus à gauche de la région, on vote plus lentement qu’en 1974.

A 17 heures, la participation atteint 88% en moyenne en région. Un chiffre inférieur au record de 1974, où 89 à 91% de nordistes s’étaient rendus aux urnes. Mais la participation reste supérieure à celle du 26 avril.

SUD OUEST

Le temps maussade et pluvieux n’a pas empêché les votants de sortir de chez eux.

A midi, on retrouve les chiffres de 1974, et la participation a augmenté de 3% en moyenne par rapport au 26 avril dernier. A noter, le bond des votants dans les Pyrénées-Atlantiques qui passent du premier au second tour de 25 à 38%.

A 17 heures, le Sud-Ouest, avec une moyenne de 80% affiche toujours des taux de participation comparables à ceux de 1974. C’est également quatre points de plus qu’au 1er tour. Le correspondant d’Europe 1 à Bordeaux dit s’attendre à 84% en Aquitaine, comme à la dernière présidentielle.

OUEST

A la neige fondue, accompagnée de pluie et de grêle du 26 avril, a succédé un grand soleil pour le second tour. Consécutivement ou pas, les électeurs de l’ouest se sont plus déplacés qu’au 1er tour.

A midi, A Nantes, avec 28%, la participation atteint 5% de plus que deux semaines auparavant. La participation reste tout de même inférieure à celle de 1974.

A 17 heures, les cinq départements normands affichent une progression 5 à 6% par rapport au 26 avril dernier. Avec deux extrêmes : l’Orme, avec 75%, et le Calvados, avec seulement 71,7% de votants. Mais la participation est en retrait par rapport à 1974.

SUD EST

A midi, sous un ciel gris chargé de pluie et même de grêle, les méridionaux ont voté entre 3 et 7% de plus qu’au premier tour. Dans les grandes villes les électeurs se sont plus déplacés qu’à la campagne : à Marseille, Avignon et Toulon, il y avait 26 à 28% de votants. En revanche, les Hautes-Alpes, par exemple, ont enregistré une progression de 7% de participation entre les deux tours.

Une société de pêche de la ville d’Orange, la Gaule orangeoise, a retardé d’une heure et demie l’ouverture de son concours annuel, pour permettre aux pêcheurs d’aller voter.

A 17 heures, l’augmentation du nombre de votants entre la mi-journée et la fin d’après-midi est plus importante dans les quartiers aisés que dans les quartiers populaires citadins, et dans les campagnes que dans les villes, relève le correspondant d’Europe 1 à Marseille.

CENTRE

A midi, sous la pluie, 3 à 7% d’électeurs supplémentaires ont voté, par rapport au 1er tour. Une participation toutefois inférieure de 5 à 7 points à celle de 1974.

A 17 heures, la participation atteignait en moyenne de 68 à 74% dans la région, un saut de 3 à 9% par rapport au 1er tour du 26 avril. Le Doubs, l’Isère et le Rhône ont même retrouvé leurs scores de 1974.

EST

A l’Est, on vote "en bras de chemise", sous le soleil, rapporte le correspondant d’Europe 1 à Metz.

A midi, la participation dans tout l’Est dépasse largement les 36%. Plus que le 26 avril, mais moins 6% par rapport à 1974, conformément à la tendance générale.

A 17 heures, le taux de votants enregistré à l’Est est inférieur de 2 points à celui du 2d tour de 1974. C’est néanmoins entre 5 et 10% de plus qu’au premier tour. En Moselle, il atteint les 72%.