Saas, Paas, IaaS, DaaS : quelle solution Cloud pour l’entreprise ?

  • A
  • A
Saas, Paas, IaaS, DaaS : quelle solution Cloud pour l’entreprise ?
@ ©PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/Claude Prigent
Partagez sur :

Au départ simple solution de stockage en ligne pour accéder à ses données facilement, le Cloud s’est depuis pleinement professionnalisé.

Au départ simple solution de stockage en ligne pour accéder à ses données facilement, le Cloud s’est depuis pleinement professionnalisé. Selon les besoins de l’entreprise, les solutions désormais proposées sont déclinées sous plusieurs formes.

Les trois approches les plus répandues sont les suivantes : Cloud privé interne, Cloud privé externe et Cloud public. Le Cloud privé consiste à mettre en place un réseau informatique propriétaire ou un centre de données (data center) fournissant des services hébergés destinés à un nombre défini et restreint d’utilisateurs. Le Cloud privé interne est totalement géré par l’entreprise bénéficiaire, qui administre elle-même son infrastructure. A contrario, le Cloud privé externe (ou privatif) est pris en charge par un prestataire externe.

L’apparition d’un « Cloud hybride »

Le Cloud public est intégralement orchestré par une entreprise spécialisée qui loue ses services (stockage en ligne ou applications Web) au grand public. À noter l’apparition d’une nouvelle forme de Cloud récemment, le Cloud hybride. Il s’agit tout simplement d’un environnement constitué de plusieurs « nuages », chacun indépendant dans leur fonctionnement, mais liés par une même technologie propriétaire. Cela permet notamment d’offrir une portabilité des services offerts à l’entreprise.

À travers ces trois (voire quatre) types de Cloud, l’entreprise va pouvoir choisir son mode de service adapté à ses besoins. Ils sont actuellement identifiés au nombre de 4 :

-  Infracture as a Service (IaaS) : L’infrastructure complète (serveur, stockage, virtualisation et réseau) a été conçue pour un Cloud le plus sécurisé possible.

 L’entreprise prend en charge les applications, leur utilisation et intégration au sein de l’interface, la base de données, le logiciel serveur. Le fournisseur administre lui la virtualisation, la partie matérielle du serveur, le stockage des données et les réseaux exploités pour faire fonctionner le Cloud.

-  Software as a Service (SaaS) : l’entreprise loue l’utilisation d’un service à travers un logiciel tournant sur une interface à laquelle il accède via un navigateur Web. L’entreprise n’a pas à se préoccuper du fonctionnement de l’interface, elle ne fait que l’exploiter.

-  Platform as a Service (PaaS) : Plusieurs logiciels ont été créés ou délivrés clés en main à l’entreprise pour fonctionner en mode SaaS.

L’inconvénient majeur de cette solution réside dans la difficulté (et donc le coût) de la portabilité des services pour le fournisseur.

-  Data as a Service (DaaS) : dans ce dernier cas de figure, dérivé du SaaS, les données sont fournies sur demande à l’entreprise.

Agilité, sécurité et contrôle des données

Cela offre une certaine agilité au client, qui peut réagir rapidement à un besoin. Ce système peut également se révéler rentable pour le fournisseur qui s’est constitué une base de données qu’il n’a plus qu’à mettre à disposition des entreprises. Enfin, les données étant contrôlées par le fournisseur du Cloud, leur qualité tend à s’améliorer puisqu’elles sont gérées par une seule structure.

De nouvelles formes de Cloud sont récemment apparues, comme par exemple le cloud virtuel privé d’Amazon. Concrètement, il s’agit d’un espace proposé par Amazon permettant aux entreprises, via un accès privé virtuel, de connecter leur propre data center aux ressources de Cloud computing d’Amazon.

Vers des offres « métiers » pour le Cloud

Nombreux sont les acteurs du marché à avoir changé leur vision du Cloud : plutôt que de l’envisager comme un produit, elles se tournent vers des offres orientées « métier ». Le fournisseur présente ainsi des services pour accompagner les entreprises vers le Cloud, avant, pendant et après la migration de celle-ci. Un positionnement qui ouvre le Cloud notamment aux administrations, secteurs bancaires, ou encore les établissements de santé.

RETROUVEZ NOTRE DOSSIER SUR LE CLOUD