Le Cloud va faire exploser le trafic des données en ligne

  • A
  • A
Le Cloud va faire exploser le trafic des données en ligne
@ REUTERS
Partagez sur :

Avec l’avènement du Cloud, les retombées pour les entreprises sont nombreuses. 

Un facteur pourrait cependant constituer un frein pour certains acteurs du Nuage : l’explosion du trafic des données au sein des centres de données.

Les résultats d'une étude Cisco ne tirent en rien la sonnette d’alarme, cependant les chiffres ont de quoi porter l’attention sur la croissance faramineuse du trafic de données. Par exemple au sein des datacenters, les données vont être multipliées par 4 d’ici 2015. Le Cloud va lui voir transiter 12 fois plus de données d’ici 4 ans qu’à l’heure actuelle.

Le trafic global en matière de Cloud va atteindre 1,6 zettaoctets par an d’ici 2015, un zettaoctet correspondant à 2 puissance 70 octets. Soit 66,7 milliards d’heures de musique en streaming, 15,5 milliards d’heures de web-conférence via une webcam ou encore 4,8 milliards d’heures de visionnage de vidéo (HD) en streaming.

51% des données liées au Cloud en 2014

Parmi les données de ces statistiques liées au trafic des données, il faut compter 76 % de production liée au stockage et à l’authentification des machines virtuelles. 17 % du trafic sera issu des échanges entre les datacenters et les utilisateurs tandis que 7 % viendra d’activités telles la sauvegarde et la réplication.

Selon Cisco, la part d’opérations traitées dans le Cloud, sur le trafic total des données, passera de 21 % actuellement à 51 % d’ici 2014. Ainsi pour la première fois le trafic lié au Cloud dépassera celui du traitement traditionnel des données.

Bientôt des coûts supplémentaires liés au surplus d'énergie

L’éditeur explique cette évolution par deux facteurs : l’augmentation de la virtualisation d’une part et l’amélioration des performances couplé à une plus grande facilité de gestion de la part des acteurs du Cloud.

L’institut Gartner s’est lui laissé tenté par le jeu des prédictions en matière de Cloud. Fin 2016, plus de 50 % des entreprises parmi les 1 000 plus importantes du monde possèderont des données sensibles de clients dans le Cloud public. Enfin toujours selon Gartner, d’ici 4 ans la grande majorité des services de Cloud Computing (80 %) comportera un supplément lié au coût de l’énergie.

Des chiffres étourdissants qui confirment une croissance exponentielle du Cloud dans les mois à venir, avec de nombreux enjeux à prendre en compte.