Union européenne : faites-vous confiance aux autorités pour surveiller les candidats au djihad ?

  • A
  • A
Union européenne : faites-vous confiance aux autorités pour surveiller les candidats au djihad ?
Partagez sur :

LA QUESTION DU JOUR - Après l'arrestation d'un suspect dans la tuerie de Bruxelles, Paris et Bruxelles souhaitent renforcer la surveillance des candidats au jihad.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et son homologue belge Joëlle Milquet ont souhaité dimanche un renforcement de la surveillance européenne des candidats au jihad, notamment en Syrie, après l'arrestation du suspect de la tuerie du Musée juif de Bruxelles. Si l'implication de Mehdi Nemmouche, un Français de 29 ans, se confirme ce sera en Europe le "premier attentat commis par une personne qui aurait séjourné en Syrie", a déclaré la ministre belge. Bernard Cazeneuve a pour sa part rappelé avoir présenté fin avril un plan pour "accentuer la détection et la surveillance" des candidats au jihad, visant à endiguer la hausse de départs. "Je souhaite à très brève échéance faire voter les mesures législatives indispensables à un meilleur contrôle des candidats au jihad sur le territoire national", a-t-il réaffirmé, avec le souhait de voir "étendre ces mesures à l'ensemble de l'espace Schengen".


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

PROFIL - Ce que l'on sait du suspect de la tuerie de Bruxelles

ZOOM - L'Etat islamique en Irak et au Levant, une "franchise" d'Al-Qaïda

DECLARATION - Hollande sur les djihadistes : "nous les combattrons"

L'INFO - Musée juif de Bruxelles : un suspect français arrêté

L’ENQUÊTE - Bruxelles : la tuerie du musée juif est un "acte terroriste"

LA TRAQUE - Musée juif de Bruxelles : une vidéo et un suspect