Rythmes scolaires : soutenez-vous les maires qui ont décidé de boycotter la réforme ?

  • A
  • A
Rythmes scolaires : soutenez-vous les maires qui ont décidé de boycotter la réforme ?
A Toulon, Hubert Falco a décidé de boycotter la réforme imposée au nom de l’insuffisance des aides octroyées par l’Etat.@ MaxPPP
Partagez sur :

LA QUESTION DU JOUR - Plusieurs maires UMP demandent aujourd'hui au gouvernement de revoir sa copie.

Manuel Valls a parlé d'un assouplissement de la décriée réforme des rythmes scolaires lors de son discours de politique générale. Plusieurs maires UMP, qui dirigent parfois des grandes villes, en ont profité pour s'engouffrer dans la brèche. Après Christian Estrosi à Nice, Hubert Falco à Toulon c'est au tour de Jean François Copé le patron de l'UMP d'affirmer qu'il n'appliquera pas la réforme à la rentrée prochaine dans sa ville de Meaux. Le patron de l'UMP a "demandé aux maires de l'UMP ou des autres partis d'avoir le courage de refuser la réforme des rythmes scolaires qui n'a aucun contenu pédagogique. Des maires qui espèrent surtout forcer le gouvernement à augmenter les aides que l’Etat leur donne.


RÉBELLION - Rythmes scolaires : ces maires mettent la pression sur Valls

DISCOURS - Rythmes scolaires : ce que prévoit Valls

DANS LA CONTINUITE - Rythmes scolaires : Hamon gardera le cap

POLITIQUE - Rythmes scolaires : les petits calculs de l’UMP

FASHION MANIF - Rythmes scolaires : et maintenant les Gilets jaunes !