La France doit-elle s'impliquer dans la libération des jeunes femmes détenues au Nigeria par Boko Haram ?

  • A
  • A
La France doit-elle s'impliquer dans la libération des jeunes femmes détenues au Nigeria par Boko Haram ?
@ SIPA
Partagez sur :

LA QUESTION DU JOUR - François Hollande propose un sommet à Paris pour résoudre la crise provoquée par Boko Haram au Nigeria.

LA QUESTION DU JOUR - François Hollande a proposé dimanche la tenue à Paris, samedi prochain, d'un sommet pour résoudre l'enlèvement par la secte islamiste Boko Haram de quelque 200 jeunes femmes au Nigeria. "J'ai proposé, avec le président nigérian Goodluck Jonathan, une réunion des pays limitrophes du Nigeria", a déclaré le président français lors d'une rencontre avec la presse à Bakou, en Azerbaïdjan.

Plus de 200 lycéennes ont été enlevées au Nigeria par le groupe islamiste Boko Haram le 14 avril. Ces jeunes filles sont traitées en "esclaves", "vendues" et "mariées" de force, avait déclaré le chef de Boko Haram dans une vidéo. Une équipe d'experts français spécialisés dans le renseignement "humain et technique" est arrivée samedi au Nigeria pour participer à la recherche de ces adolescentes. Dans un échange téléphonique avec son homologue nigérian le 7 mai, le président français s'était engagé à "intensifier" l'aide de la France au Nigeria pour lutter contre les exactions de Boko Haram.


A lire aussi

L'INFO - François Hollande annonce un sommet sur la sécurité en Afrique

ANALYSE - Boko Haram, "une secte qui s'appuie sur un business florissant"

BILAN - Nigeria : des centaines de morts dans une attaque de Boko Haram

SOLIDARITE - Lycéennes enlevées au Nigeria : les célébrités se mobilisent

REVENDICATION - Nigeria : les lycéennes enlevées seront vendues comme "esclaves"