Quand des jeunes mariés font une photo avec des "Black Power"

  • A
  • A
Quand des jeunes mariés font une photo avec des "Black Power"
Un couple de jeune mariés néo-zélandais a pris la pose avec le gang "Black Power"@ Rebecca Inns Photography
Partagez sur :

La photo de ces jeunes mariés entourés d'un gang dans une forêt de Nouvelle-Zélande a été "likée" des milliers de fois sur Facebook.

LA STORY

C'est une photo de mariage qui sort de l'ordinaire. Elle a été prise en Nouvelle-Zélande, dans une forêt proche de New-Plymouth (North Island). Comme tous les jeunes mariés, Sarah et Matthew réalisaient une séance photo pour immortaliser leur union, mais tout ne s'est pas vraiment passé comme prévu… Alors qu'il rentre vers sa voiture, le couple a fait la rencontre d'une vingtaine de membres du gang 'Black Power', un groupe d'activistes formé dans les années 70, et composé essentiellement de Maoris et de Polynésiens. Ces derniers étaient venus se recueillir pour un rassemblement traditionnel destiné aux morts.

Totalement imprévu, totalement unique !
La photographe, Rebecca Inns, sur sa page Facebook

Malgré le caractère cocasse de la rencontre de deux mondes que tout semblait opposer, le courant semble être passé avec les mariés, à tel point que l'instant a été immortalisé par une photo de groupe. On y voit les membres du gang, poings levés, derrière les mariés tout sourire, offrant un contraste pour le moins saisissant :

  

We always aim to capture something a little different with our couples... and on Saturday I think we did just that!

Posted by Rebecca Inns Photography on Sunday, March 27, 2016

  

On essaie toujours de capturer quelque chose d'un peu différent (…) là c'était réussi !
La photographe, Rebecca Inns, sur sa page Facebook


Répondant à la BBC, Rebecca Inns souligne la courtoisie des membres du gang : "Ils étaient très respectueux (…) ils ont fait des compliments à la mariée en lui disant à quelle point elle était jolie". Dans les commentaires du post, certains se réjouissent déjà du symbole que véhiculerait le cliché en rapprochant les cultures. C'est l'avis d'Harko qui écrit: "C'est la photo de l'année ! (…) elle dit tellement sur le fait de faire tomber les barrières raciales, c'est une image très puissante."