Zurich renonce aux cabanes Ikea pour réfugiés

  • A
  • A
Zurich renonce aux cabanes Ikea pour réfugiés
Un prototype de cabane.@ HANDOUT / UNHCR / AFP
Partagez sur :

Ces cabanes faciles à monter auraient permis l'accueil de 250 réfugiés dans la plus grande ville de Suisse.

Zurich, la plus grande ville de Suisse, a renoncé à loger des demandeurs d'asile dans des cabanes Ikea car elles sont inflammables, a annoncé vendredi la municipalité.

Prêtes à monter. La journée avait pourtant bien commencé, avec la présentation de 62 maisonnettes de 17,5 m2 prêtes à monter, qui auraient pu accueillir 250 migrants à partir de janvier. Mais quelques heures plus tard, des tests ont montré que ces cabanes conçues par le géant suédois de l'ameublement en kit étaient "facilement inflammables", selon un communiqué de la municipalité zurichoise. "Nous devons accueillir 40% de demandeurs d'asile en plus en deux mois, donc nous avons dû agir rapidement pour trouver la meilleure solution", s'est défendu Raphael Golta, conseiller municipal aux Affaires sociales, sur la télévision publique suisse RTS. 

Utilisées par l'ONU. Ces petites maisons, facilement montables et peu onéreuses, fruit d'une collaboration entre Ikea et le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), ont déjà été déployées par centaines dans des camps de réfugiés au Tchad, en Ethiopie ou encore en Irak, selon le site internet du projet, "Better Shelter". Depuis cet été, plus de 1200 maisonnettes ont aussi été montées en Grèce pour accueillir le flux croissant de migrants, d'après l'organisation. La Suisse, pays de 8 millions d'habitants, se prépare à accueillir 39.000 demandeurs d'asile en 2015, contre 23.800 l'année précédente.