Zuckerberg, 26 ans, homme de l’année

  • A
  • A
Zuckerberg, 26 ans, homme de l’année
@ REUTERS
Partagez sur :

Le fondateur de Facebook a été désigné mercredi par le magazine américain Time.

Un visage poupin, un look d’éternel étudiant d’Harvard avec tee-shirt, sweater à capuche et jeans quelles que soient les circonstances : l’"homme de l'année", choisi par le magazine américain Time, n’est autre que Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, désigné mercredi.

Mark Zuckerberg, 26 ans, avait déjà fait une entrée fracassante en septembre dernier dans le classement du magazine Forbesdont il avait trusté la 35e place en triplant sa fortune personnelle en un an : de 1,5 à 5 milliards d’euros. Une somme dont il a promis de donner la moitié à des œuvres caritatives.

L’année n’a pourtant pas été de tout repos pour Mark Zuckerberg avec la sortie de The Social Network. Le long-métrage de David Fincher dressait un portrait peu flatteur du créateur de Facebook, cynique et prêt à toutes les trahisons pour réussir.

Facebook, le troisième pays du monde

Mais au-delà du seul Mark Zuckerberg, c’est Facebook qui est distingué par Time. "Pour avoir mis en relation près d’un demi-milliard de personnes, pour avoir mis en place un nouveau système d’échange d’informations et pour avoir modifier la façon dont nous vivons notre vie, Time a choisi Mark Elliot Zuckerberg comme personne de l’année 2010", annonce Time, dans un long article sur le sujet.

"Mark Zuckerberg est parvenu à mettre en relation près d’un douzième des habitants de notre planète, sur un seul réseau", poursuit l’hebdomadaire. "Si Facebook était un pays il serait le troisième plus grand du monde derrière la Chine et l’Inde", peut-on encore lire.

Julian Assange écarté

Parmi les finalistes retenus par Time, se trouvaient les mineurs chiliens sortis de terre, le président afghan Hamid Karzai, le très conservateur Tea Party américain et une autre figure d’internet : Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, toujours détenu en Grande-Bretagne.