Yémen : un Français tué par balles, un autre blessé

  • A
  • A
Yémen : un Français tué par balles, un autre blessé
Les autorités soupçonnent Al-Qaïda d'être derrière le meurtre d'un Français à Sanaa lundi.@ REUTERS
Partagez sur :

ATTAQUE - Un Français a été tué par des hommes armés à Sanaa, la capitale du Yémen. Un autre a été grièvement blessé.

L'attaque s'est produite dans le quartier des ambassades. Un Français a été tué par balles lundi et un autre grièvement blessé à Sanaa, la capitale du Yémen. Les deux Français, des agents de sécurité privés, anciens militaires, travaillaient pour la sécurité d'une délégation de la commission européenne, selon les informations recueillies par Europe 1. 



La route barrée par des hommes armés. Les faits se sont produits dans le quartier des ambassades de la capitale yéménite. Un 4x4 sans plaque d'immatriculation a doublé leur voiture et des hommes armés à bord ont ouvert le feu, avant de prendre la fuite. L'un des deux Français a été tués, l'autre grièvement blessé. Une troisième personne, un Yéménite, a été légèrement blessé.

Condamnation de Paris. Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, a condamné "avec la plus grande fermeté ces actes de violence"



Le chef de l'Etat, François Hollande, a lui aussi condamné ce "lâche attentat" et promis que les services de l'Etat, "en liaison avec les autorités yéménites", mettraient "tout en oeuvre pour que toute la lumière soit faite sur les circonstances de cet acte odieux et que ses auteurs soient rapidement identifiés". Catherine Ashton, la représentante de la diplomatie européenne, a elle aussi "fermement condamné" l'attaque, ajoutant : "la mission de l'UE aide le pays dans sa transition vers la démocratie et pour son développement économique. Prendre ses membres pour cibles est néfaste et insensé".



Une attaque d'Al-Qaïda ? L'attaque n'a pas été revendiquée, mais les autorités soupçonnent la branche locale d'Al-Qaïda. En ce moment, le Yémen mène en effet une opération d'envergure contre le groupe terroriste dans le sud du pays. Dimanche, Sanaa a ainsi annoncé avoir tué 40 combattants islamistes dans cette région. En représailles, Al-Qaïda multiplie les attentats.

Pour la seule journée de lundi, le groupe serait responsable de l'assassinat d'un commandant de l'armée, de l'attaque d'un bus et peut-être donc de celle visant les Français. Dans la capitale, les diplomates étrangers sont en outre de plus en plus souvent la cible d'attaques perpétrées par des hommes armés. La dernière en date, en avril, visait un diplomate allemand, qui a été blessé en échappant à des agresseurs qui tentaient de l'enlever, non loin de son ambassade.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

OPERATION - Raids meurtrier contre Al-Qaïda au Yémen

ATTAQUE - Un raid de l'armée fait huit morts

ERREUR FATALE - Quinze civils tués par des drones