Yémen : la police attaque un sit-in

  • A
  • A
Yémen : la police attaque un sit-in
La police a chargé samedi le camp de milliers de protestataires dans la capitale yéménite@ REUTERS
Partagez sur :

Un manifestant a été tué et 300 autres blessés.

Un manifestant a été tué et des dizaines blessés samedi dans l'attaque par la police yéménite d'un sit-in à Sanaa réclamant le départ du président Ali Abdallah Saleh, qui s'était pourtant engagé à protéger les protestataires.

Selon les organisateurs du rassemblement, la police a lancé un assaut à l'aube contre les manifestants qui campent depuis le 21 février sur la place de l'Université à Sanaa, tirant à balles réelles et lançant des grenades lacrymogènes. Un manifestant a été tué et près de 300 blessés, dont 30 par balles, les autres ayant été intoxiqués par les gaz, selon le comité médical formé par les contestataires, qui a accusé les forces de sécurité d'employer des gaz toxiques.

En milieu de matinée, les forces de sécurité ont bloqué tous les accès à la place de l'Université, devenue l'épicentre de la contestation contre le président Saleh, alors que des tirs étaient toujours entendus. Le président, au pouvoir depuis 32 ans, est la cible d'une contestation populaire depuis la fin janvier qui a déjà fait une trentaine de morts.