Yémen : cinq soldats tués dans un attentat, un colonel abattu par Al-Qaïda

  • A
  • A
Yémen : cinq soldats tués dans un attentat, un colonel abattu par Al-Qaïda
Image d'illustration.@ AFP
Partagez sur :

Cinq soldats ont été tués dimanche dans un attentat à la voiture piégée, dans le sud du Yémen, où un colonel de l'armée a aussi été abattue.

Cinq soldats ont péri dimanche dans un attentat à la voiture piégée et un colonel de l'armée a été tué par des membres d'Al-Qaïda dans le sud du Yémen, pays meurtri par la guerre et les attaques djihadistes, selon des responsables.

Cinq soldats tués, sept blessés. Un kamikaze a lancé sa voiture en direction d'un groupe de soldats arrivés dans la province de Lahj en provenance de la ville d'Aden, déclarée capitale provisoire par le gouvernement, ont précisé des responsables militaires. Cinq soldats ont été tués et sept blessés, ont-ils indiqué. L'attaque est intervenue quelques heures après des combats entre forces gouvernementales aidées de l'aviation d'une coalition arabe et des djihadistes dans la province de Lahj, selon les responsables militaires. Elle n'a pas été revendiquée mais les organisations djihadistes rivales Al-Qaïda et Etat islamique (EI) ont mené plusieurs attentats meurtriers dans le pays notamment contre les forces de sécurité. Ces deux groupes ont profité du conflit entre pouvoir et rebelles pour étendre leur emprise dans le sud du Yémen.

La guerre a fait plus de 6.400 morts. La coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite intervient militairement au Yémen depuis mars 2015 en soutien au pouvoir contre les rebelles chiites Houthis qui ont pris le contrôle de la capitale Sanaa et de larges pans du territoire. La guerre a fait plus de 6.400 morts, selon l'ONU. Les forces prorégime appuyées par les frappes de la coalition arabe avaient en outre lancé en mars une vaste offensive contre les djihadistes dans le sud du Yémen, se soldant par la reprise de plusieurs villes.

Un colonel tué le même jour. Toujours dans le sud du Yémen, des membres d'Al-Qaïda ont tué par balles un colonel de l'armée dans la province d'Abyane, selon un responsable militaire. Les assaillants à bord d'une moto ont ouvert le feu sur le colonel Abdallah Shamba, le tuant sur le coup, avant de prendre la fuite. Shamba était l'un des dirigeants de la lutte contre Al-Qaïda à Abyane, a-t-il précisé. Basée au Yémen et considérée par les Etats-Unis comme la branche la plus dangereuse d'Al-Qaïda, l'organisation Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a été la cible de nombreuses attaques de drones américains. Le 4 août, une frappe américaine a tué trois dirigeants d'Aqpa dans la province de Chabwa (sud), selon le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom). "Al-Qaïda utilise l'instabilité au Yémen pour y trouver un refuge et planifier de futures attaques contre nos alliés ou contre les Etats-Unis", selon le Centcom.