Yémen : 48 soldats tués, 29 blessés dans l'attentat de l'EI à Aden

  • A
  • A
Yémen : 48 soldats tués, 29 blessés dans l'attentat de l'EI à Aden
Quarante-huit soldats yéménites ont été tués et 29 blessés@ SALEH AL-OBEIDI / AFP
Partagez sur :

Des centaines de militaires étaient rassemblés pour recevoir leur solde.

Au total, 48 soldats yéménites ont été tués et 29 blessés dans l'attentat-suicide à Aden (dans le sud du pays) revendiqué par le groupe djihadiste État islamique (EI), selon un nouveau bilan donné dimanche par le directeur du département de la Santé. 

Des centaines de soldats étaient rassemblés. "Nous avons recensé 48 morts et 29 blessés dans l'attentat de la veille à Aden", la deuxième ville du Yémen, a déclaré Abdel Nasser Al-Wali, ajoutant "toutes les victimes sont des soldats qui étaient venus chercher leur solde". Un précédent bilan de sources médicales avait fait état samedi soir de 35 morts et d'une cinquantaine de blessés dans l'attentat que l'EI a vite revendiqué dans un bref communiqué.

Un kamikaze a fait sauter sa ceinture d'explosifs au moment où des centaines de soldats étaient rassemblés pour encaisser leur solde mensuelle dans la caserne Al-Sawlaban, située à proximité de l'aéroport international d'Aden, a indiqué à l'AFP une source militaire.

Une multiplication des attentats. Les forces loyalistes, soutenues depuis mars 2015 par une coalition arabe sous commandement saoudien, affrontent à la fois les rebelles chiites Houthis, qui contrôlent une partie du territoire dont la capitale Sanaa (nord), et des groupes djihadistes bien implantés dans le sud. Les djihadistes d'Al-Qaïda et de l'EI ont multiplié ces derniers mois les attentats notamment à Aden, capitale "provisoire" du Yémen, en dépit de nombreux plans des forces gouvernementales pour sécuriser les zones urbaines sous leur contrôle depuis leur reprise aux Houthis en juillet 2015.