Yémen : 4 membres d'Al-Qaïda tués dans des attaques de drone

  • A
  • A
Yémen : 4 membres d'Al-Qaïda tués dans des attaques de drone
Le conflit au Yemen aurait fait entre 7.400 et 10.000 morts@ SALEH AL-OBEIDI / AFP
Partagez sur :

Les États-Unis sont les seuls à disposer de drones pouvant atteindre des cibles au Yémen. 

Quatre membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués dans deux attaques de drone probablement américaines dans le centre du Yémen, a déclaré dimanche une source de sécurité.

Des combattants et un instructeur. Un drone a visé samedi un véhicule circulant dans la région de Sawmaa, tuant ses trois occupants, "des combattants armés d'Al-Qaïda", a indiqué la source. Vendredi, un instructeur militaire local d'Al-Qaïda, a été tué par une attaque de drone, également dans la province d'Al-Baïda, a ajouté cette source sans donner d'autres détails sur cette opération. Fin décembre, un chef local du réseau extrémiste, Jalal al-Seydi, avait été tué par un drone à Sawmaa.

Plusieurs groupes djihadistes présents. Les forces gouvernementales yéménites, soutenues depuis mars 2015 par une coalition arabe sous commandement saoudien, affrontent à la fois des rebelles Houthis, qui contrôlent une partie du territoire dont la capitale Sanaa (nord), et des groupes djihadistes bien implantés dans le sud et le sud-est du Yémen. Al-Qaïda et le groupe État islamique (EI) ont profité de l'instabilité au Yémen pour renforcer leur présence dans ces zones.

Les États-Unis sont les seuls à disposer de drones pouvant atteindre des cibles au Yémen. Washington considère la branche d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), basée au Yémen, comme la plus dangereuse du réseau extrémiste.

Plus de 7.400 morts. Depuis mars 2015, plus de 7.400 personnes ont été tuées au Yémen, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Un coordinateur humanitaire de l'ONU, Jamie McGoldrick, a donné cette semaine un bilan beaucoup plus élevé en citant une estimation de 10.000 civils tués.