Yémen : 60 morts dans un double raid aérien sur un centre de détention

  • A
  • A
Yémen : 60 morts dans un double raid aérien sur un centre de détention
@ MOHAMMED HUWAIS / AFP
Partagez sur :

Le Yémen est déchiré par une guerre civile qui oppose les rebelles Houthis, alliés aux partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, aux forces gouvernementales loyales à Hadi, soutenues par la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite.

Au moins rebelles et prisonniers ont été tués dans un double raid lancé samedi soir par la coalition arabe contre des bâtiments des services de sécurité comportant un centre de détention dans l'ouest du Yémen, selon un nouveau bilan fourni dimanche par un responsable provincial. Les corps des 60 victimes ont été transportés dans les hôpitaux de la ville de Hodeidah, a précisé le responsable provincial des services de santé, en ajoutant que les blessés se comptaient par dizaines.

Ce responsable, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, n'a pas pas précisé le nombre de détenus - des adversaires des rebelles chiites Houthis - qui ont péri dans ces raids. Un premier bilan donné samedi soir par des sources médicales et militaires faisait état d'au moins 30 tués dans ces frappes contre des bâtiments des services de sécurité à Zaidia, au nord de Hodeidah. Samedi encore, au moins 17 civils sont morts dans le sud-ouest du Yémen lors de raids aériens de la coalition arabe, selon les rebelles.

Les secouristes ont dégagé des corps ensevelis sous les décombres après le bombardement qui a touché un quartier résidentiel de la ville de Salou. L'agence de presse des rebelles Houthis sabanews.net a fait état de quatre raids ayant touché trois immeubles résidentiels, "les détruisant complètement". La coalition arabe n'a pas commenté ces informations, mais un responsable local loyal au gouvernement yéménite a confirmé les frappes, affirmant qu'elles avaient touché par erreur trois maisons, tuant "tous ceux qui s'y trouvaient".