Y a-t-il un "serial killer" à Détroit ?

  • A
  • A
Y a-t-il un "serial killer" à Détroit ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Les corps de quatre jeunes femmes ont été retrouvés en quelques jours dans la ville américaine.

Quatre jeunes femmes ont été tuées au cours des derniers jours à Détroit. Leur point commun : trois d’entre elles offraient leurs services sur le même site Internet "d’escort girls". La police y voit l’œuvre d’un tueur en série.

"Ce lien (entre trois des victimes) est très troublant", a déclaré lundi lors d'une conférence de presse le chef de la police de Détroit, Ralph Goodbee. "Nous ne sommes pas loin de penser que nous pouvons avoir affaire à un meurtrier en série", a-t-il ajouté.

Des corps retrouvés dans le coffre d’une voiture

Le 19 décembre, les corps de Demesha Hunt, 24 ans et sa cousine, Renisha Landers, 23 ans, ont été retrouvés dans le coffre d’une voiture garée sur le parking d’un immeuble vide. "Il n'y avait aucun signe extérieur de blessure sur les corps et aujourd'hui, nous ne savons pas quelle est la cause de la mort", a précisé Ralph Godbee.

Les pompiers ont découvert, dimanche, les corps des deux autres victimes - âgées, d'après les premiers éléments, de 28 et 29 ans - dans le coffre d'une voiture en flammes. "Les corps étaient tellement brûlés que cela empêche toute identification des victimes, mais nous en avons une provisoire", a poursuivi le chef de la police de Detroit.

Le reportage d'une télévision locale :

Un site Internet mis en cause

Le site Internet de petites annonces backage.com sur lequel trois des victimes offraient leurs services coopère avec les enquêteurs. "Nous ne voulons pas juger les gens qui utilisent ce site Internet, mais il est important d'avertir le grand public que décider de rencontrer des gens qu'on ne connaît pas via Internet peut être extrêmement dangereux", a déclaré le chef de la police de Détroit.

Ce site est par ailleurs déjà connu des services de police. Au début du mois de décembre, le site avait été mis en cause dans une affaire impliquant une proxénète qui proposait les services d’une jeune fille de 16 ans. Les enquêteurs essayent d’obtenir des mandats afin d’examiner les conversations téléphoniques ainsi que les adresses IP des personnes liées aux victimes.

"Nos enfants ne sont pas en sécurité"

Le FBI s’est également saisi de l’affaire. Car l’émotion est grande dans la ville de Détroit. Une veillée nocturne a été organisée mardi soir avec les proches des victimes. "C’était des filles géniales, confie au journal Detroit news, la tante de Renisha Landers et Demesha Hunt. Elles aimaient leurs vies et adoraient être avec leurs familles". "Elles étaient innocentes, lance une cousine, très émue. Peu importe qui a fait ça. Ils n’ont pas de famille ? Nos enfants ne sont pas en sécurité".