Xavi Hernandez, le capitaine du Web

  • A
  • A
Xavi Hernandez, le capitaine du Web
@ EUROPE1
Partagez sur :

LES HISTOIRES D'@ - Plusieurs joueurs de La Roja participent à une campagne de prévention sur le web.

Ils sont énervants… de perfection. Les joueurs de la Roja sont les champions du monde en titre, doubles champions d’Europe, ils s’apprêtent à mettre une pâtée à l’équipe de France (on parie ?) et ils trouvent encore le temps, ces gendres idéaux en short et chaussures à crampons, de participer à une campagne de prévention contre les dangers du web. Enervants, je vous dis. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Zizou faisait, en son temps, de la pub pour Volvic. Ribéry s’est retrouvé, contre son gré, dans une pub pour Corsair, avec la douce Zahia. De leur côté, Xavi Hernández, Sergio Ramos, David Villa et les autres se sont associés, bénévolement (ça veut dire sans toucher un kopeck…) avec la police espagnole (oui la police), pour lancer la campagne : « champions… aussi de la sécurité sur internet ».

A chaque joueur-enfant de coeur, son message. Avec une petite métaphore sportive de derrière les fagots pour les meilleurs d’entre eux. Comme Xavi Hernandez, le capitaine, qui témoigne entouré de deux policiers : « Sur internet, comme dans le football, surfe et partage avec les autres en réfléchissant. Fais attention à ta vie privée et à ta sécurité, toujours ».

« Moi, je protège le contenu de mon ordinateur et de mon portable par sécurité. Et je le fais en utilisant un mot de passe, pour que personne ne puisse accéder à mon ordinateur ou à mon portable et ne puisse risquer un problème », clame de son côté Sergio Ramos. C’est beau comme le règlement intérieur d’un collège rédigé par des élèves de sixième.

Remarquez, @SergioRamos peut prêcher la bonne parole, sa voix sera entendue : il compte presque 3 millions d’abonnés sur Twitter. Xavi Hernández n’était, lui, pas forcément le mieux placé pour lancer cette campagne. Il le confesse à la fin du clip : il n’a ni compte Twitter, ni profil Facebook à son nom…. Ca fait sourire la jeune policière.