William et Kate : les British "so excited" !

  • A
  • A
William et Kate : les British "so excited" !
@ REUTERS
Partagez sur :

Des tabloïds aux canards les plus sérieux, le mariage princier met la presse britannique en émoi.

C’est l’info de l’année outre-Manche ! Après huit ans de romance, le prince William, 28 ans, épousera au printemps ou en été sa petite amie, Kate Middleton. L’annonce de leur union a été faite mardi. Le prince Charles s’est dit "enchanté" par cette nouvelle. La presse à scandale, elle, se sent carrément pousser des ailes. Il faut dire qu’à chaque apparition du couple, depuis deux ans, les paris se multipliés sur une éventuelle annonce de mariage.

Une happy end, mais…

Mais l’histoire est toujours trop belle pour que les tabloïds la racontent sans y ajouter de détails ou de sous-entendus, parfois mal intentionnés. Ainsi, le London Evening Standard, titre "D’amour de jeunesse au statut de princesse", son éditorial sur le mariage princier, mais s’empresse de rappeler les rumeurs qui ont couru autour des intentions de la jeune fille "middle class". "Il a été dit que la mère de Kate, Carole, l’a inscrite à St Andrews (l’université où les deux tourtereaux se sont rencontrés) dans l’espoir qu’elle "piège" un prince", écrit le tabloïd.

Des rumeurs qui font références aux origines sociales de la jeune femme issue d'une famille britannique de classe moyenne. Son père fut steward puis employé au sol chez British Airways, sa maman était hôtesse de l'air. Le couple a ensuite fait fortune en créant une entreprise de vente en ligne de matériel festif (assiettes en papier, mini-moules à gâteaux, ballons, etc.).

Une avalanche de réactions à suivre en direct

Ces derniers se sont dits "absolument enchantés" par l'annonce du mariage de leur fille. "Nous pensons qu'il est formidable et nous l'adorons. Ils forment un très beau couple, (...) on rigole beaucoup ensemble, a-t-il encore dit. On leur souhaite d'être heureux", a confié le père de la future mariée, lors d’une déclaration officielle à Londres en présence de membres de Clarence House, le secrétariat du prince William.

Mais il n’y a pas que la presse à scandale qui se passionne pour l’évènement. The Guardian, qui fait partie de la presse de qualité, affiche la nouvelle en Une de son site et a même dédié un suivi en direct - minute par minute - aux réactions diverses dans l’entourage de la famille royale. On apprend ainsi qu’à 16h09, dans la déferlante de réactions officielles, que le frère de lady Di, Earl Spencer, a qualifié la nouvelle de "merveilleuse et très excitante. Ma famille est ravie pour eux", a-t-il réagi.

"Un grand jour pour notre pays"

Le très sérieux Times, s’est également fendu d’un "live" sur l’annonce du mariage et des derniers détails sur la future cérémonie. " William a offert la bague de fiançailles qui appartenait à sa mère", titre le quotidien britannique de centre-droit. Même le Premier ministre britannique, David Cameron, a jugé nécessaire de réagir à la nouvelle, rapporte, de son côté, le tabloïd The Sun. Il a salué l’annonce du mariage comme "un grand jour pour notre pays".

La BBC s’est également prise de passion pour les futurs mariés. Comme ses concurrents, le site de la radio affiche l’annonce du mariage en Une et consacre un très long article à la future union ainsi qu’aux multiples réactions, allant jusqu’à mettre en ligne les vidéos des déclarations de David Cameron et du Prince Charles.

C’est donc tout un pays qui est en ébullition à la seule annonce du mariage. Près d'un milliard de téléspectateurs avaient suivi le mariage du prince Charles et Diana, à la télévision, en 1981. Le jeune couple battra-t-il ce record ?