Révélations WikiLeaks : Trump juge les systèmes de la CIA "obsolètes"

  • A
  • A
Révélations WikiLeaks : Trump juge les systèmes de la CIA "obsolètes"
@ JIM LO SCALZO / POOL / AFP
Partagez sur :

Interrogé sur les dernières révélations de WikiLeaks, le président américain a estimé jeudi que les systèmes de la CIA étaient "obsolètes". 

Deux jours après les révélations de WikiLeaks sur la CIA, la Maison-Blanche a estimé jeudi que les systèmes technologiques de la prestigieuse agence de renseignement américain étaient "obsolètes", faisant écho aux propos du fondateur du site controversé.

La sécurité nationale "menacée". WikiLeaks a publié près de 9.000 documents, que les États-Unis n'ont pas authentifiés, décrivant des centaines de programmes malveillants permettant de prendre le contrôle d'appareils électroniques, comme des smartphones ou des téléviseurs connectés, pour espionner leurs utilisateurs.

Interrogé sur les commentaires au vitriol de Julian Assange, fondateur de Wikileaks, qui a estimé que la CIA faisait preuve d'"incompétence dévastatrice", Sean Spicer, porte-parole de l'exécutif, n'a pas souhaité s'exprimer sur le contenu des révélations mais insisté sur la nécessité de réformes. "Le président est très préoccupé par la publication d'informations secrètes qui affaiblit et menace notre sécurité nationale", a-t-il déclaré. "Il pense que les systèmes de la CIA sont obsolètes et doivent être modernisés", a-t-il ajouté.

Mercredi, la CIA avait, elle, accusé WikiLeaks d'aider les adversaires des États-Unis, jugeant que le public américain devrait s'inquiéter de toute publication "qui a pour but d'altérer la capacité de la communauté du renseignement à protéger l'Amérique des terroristes et autres adversaires".

Des téléphones transformés en appareils d'écoute. Les documents publiés par WikiLeaks montrent que l'agence de renseignement a élaboré nombre de programmes, dont des virus, qui ont pris pour cible des iPhone, des systèmes fonctionnant sous Android (Google) le très populaire Microsoft ou encore les télévisions connectées de Samsung, pour les transformer en appareils d'écoute à l'insu de leur utilisateur.

Accéder directement à ces appareils personnels permet d'écouter leurs utilisateurs et de contourner les protections par cryptage qui se généralisent sur les messageries comme WhatsApp (Facebook) ou Signal. "C'est un acte d'incompétence dévastatrice d'avoir créé un tel arsenal et de l'avoir conservé au même endroit", a déclaré Julian Assange lors d'une conférence de presse retransmise par vidéo depuis l'ambassade d'Equateur à Londres, où il est réfugié depuis 2012.

Le fondateur de Wikileaks n'est pas "un exemple de vérité et d'intégrité", a rétorqué l'agence de renseignement. Julian Assange a indiqué que WikiLeaks allait travailler avec les fabricants d'appareils électroniques, promettant de leur donner "un accès exclusif" à des détails techniques supplémentaires afin que des corrections puissent être apportées.