Wikileaks : le soldat Manning dit qu'il est une femme

  • A
  • A
Wikileaks : le soldat Manning dit qu'il est une femme
@ Reuters
Partagez sur :

Condamné à 35 ans de prison, il a précisé s'être choisi le prénom de Chelsea.

Le soldat américain Bradley Manning, condamné à 35 ans de prison pour divulgation d'une masse d'informations confidentielles via le site internet WikiLeaks, a fait savoir jeudi qu'il espérait être gracié. Plus inattendu, le soldat a aussi annoncé il se considérait comme une femme. Manning a ainsi précisé s'être choisi le prénom de Chelsea.



La déclaration de Bradley Manning a été lue lors de l'émission "Today" de la chaîne de télévision américaine NBC News. Son avocat, David Coombs, a déclaré lors de l'émission qu'il s'attendait à ce que son client soit gracié par Barack Obama, auprès de qui il a déposé une demande. En 2010, Bradley Manning, qui était alors analyste des services de renseignement en poste à Bagdad, avait transmis plus de 700.000 dossiers classés, vidéos de combats et télégrammes diplomatiques confidentiels au site WikiLeaks, propulsant cette organisation et son fondateur, Julian Assange, sous les feux de l'actualité.