WikiLeaks : Julian Assange prêt à se rendre aux États-Unis si ses droits sont garantis

  • A
  • A
WikiLeaks : Julian Assange prêt à se rendre aux États-Unis si ses droits sont garantis
Assange est réfugié depuis 2012 dans l'ambassade d'Équateur à Londres afin d'échapper à la justice suédoise qu'il soupçonne de vouloir le livrer aux États-Unis.@ BEN STANSALL / AFP
Partagez sur :

Cette annonce fait suite à la décision de Barack Obama de commuer la peine de la lanceuse d'alerte Chelsea Manning. 

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange se dit prêt à se rendre aux Etats-Unis, où il fait face à de lourdes accusations, à condition que ses droits soient garantis, a annoncé mercredi le site internet. "Assange est prêt à venir aux Etats-Unis à condition que ses droits soient garantis", indique WikiLeaks sur Twitter.

Cette annonce fait suite à la décision de Barack Obama de commuer la peine de l'ex-militaire Chelsea Manning, condamné pour avoir transmis plus de 700.000 documents confidentiels à WikiLeaks. Julian Assange avait déclaré être prêt à être extradé aux Etats-Unis si le président américain accordait sa grâce à la lanceuse d'alerte. 



Toujours réfugié dans une ambassade de l'Équateur. Julian Assange est réfugié à l'ambassade d'Équateur à Londres depuis juin 2012 pour éviter une extradition vers la Suède où des accusations de viol sont portées à son encontre et que le fondateur de Wikileaks nie.

Âgé de 45 ans, Julian Assange, qui est de nationalité australienne, craint que Stockholm ne l’extrade vers les États-Unis où il devrait répondre de la publication par Wikileaks de centaines de milliers de documents militaires et diplomatiques diffusés par Chelsea Manning.