WikiLeaks ébranle la diplomatie mondiale

  • A
  • A
WikiLeaks ébranle la diplomatie mondiale
@ MAXPPP
Partagez sur :

250.000 notes "confidentielles" sur la diplomatie américaine ont été mises en ligne.

WikiLeaks a encore frappé. Le site, fondé par le controversé Julian Assange et spécialisé dans la révélation de documents confidentiels, a révélé dimanche 250.000 notes "confidentielles", émanant du département d'Etat américain. Elles ont été rendues publiques via quelques sites d'information, dont Le Monde. Le ministre italien des Affaires étrangères parle d'un "11-Septembre de la diplomatie mondiale".

Des points de vue très directs sur certains dirigeants étrangers, des informations "sensibles" sur le terrorisme ou la prolifération nucléaire... Les documents divulgués par WikiLeaks et relayés par des journaux du monde entier n'étaient pas destinés au grand public. Et pour cause : il s'agit de notes du département d'Etat américain.

Sarkozy, un "roi nu"

Le ton employé dans ces télégrammes ne s'embarrasse pas de formules de politesse. Nicolas Sarkozy est ainsi traité de "roi nu". Quant à la chancelière allemande Angela Merkel, "elle craint le risque et se montre rarement créative", selon l'ambassade américaine. Guido Westerwelle, son ministre des Affaires étrangères et vice-chancelier, est pour sa part qualifié d'"incompétent, vain et anti-américain". Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad est quant à lui comparé à Hitler.

Le président afghan, Hamid Karzai, est qualifié de "paranoïaque". Le Premier ministre turc Tayyip Erdogan, est jugé isolé, mal informé et "entouré d'un cercle de conseillers qui le flattent mais le méprisent". Taxé d'"inefficace" avec "un gros penchant pour la fête", Silvio Berlusconi est aussi estimé trop proche de Vladimir Poutine.

Des missiles vers l'Europe ?

Nombreuses de ces notes traitent de l'Iran. Selon l'une d'entre elles, le pays a acquis auprès de la Corée du Nord des missiles pouvant atteindre l'Europe de l'Ouest. "La version nord-coréenne de ce missile de haute technologie, connu sous le nom de BM-25, peut transporter une ogive nucléaire", affirme une note, ajoutant qu'il a une portée de plus de 3.000 km. "S'il est tiré depuis l'Iran, cette portée, théoriquement, permettrait à ses ogives d'atteindre des cibles aussi lointaines que l'Europe occidentale, notamment Berlin. S'ils sont tirés vers le nord-ouest, les ogives pourraient atteindre Moscou".

L'Iran en ligne de mire

Toujours sur l'Iran, on apprend que le roi Abdallah d'Arabie saoudite a appelé les Etats-Unis à attaquer l'Iran pour mettre fin à son programme nucléaire, et conseillé aux Américains "de couper la tête du serpent". Israël a également poussé à la fermeté en décembre 2009 les USA contre l'Iran, en affirmant que leur stratégie de négociation avec Téhéran "ne marchera pas". Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, pense pour sa part que des frappes militaires à l'encontre de l'Iran ne feraient que retarder "d'un à trois ans "sa quête de l'arme atomique.

Ces documents montrent que des donateurs saoudiens restent les principaux financiers d'organisations radicales comme Al Qaïda. Des agents du gouvernement chinois ont également mené une opération coordonnée d'attaques informatiques visant les Etats-Unis et leurs alliés.