Vous reprendrez bien un peu de chou fermenté ?

  • A
  • A
Vous reprendrez bien un peu de chou fermenté ?
A Séoul, quelque 3.000 Coréennes se sont rassemblées pour préparer 250 tonnes de "kimchi", un plat traditionnel à base de chou fermenté.
Partagez sur :

PHOTOS DE LA SEMAINE - Ils défient le pouvoir, la nature ou les traditions : Europe1.fr vous propose de découvrir des images vues nulle part ailleurs.

L'actualité emporte parfois tout sur son passage. Europe1.fr vous propose une séance de rattrapage en images de la semaine écoulée. Un tour d'horizon d'événements du monde à travers des clichés beaux ou forts, et surtout inédits.

INDE

inde, REUTERS

Son nom ne vous dit sans doute rien, mais en Inde il est un peu le Zidane local. Sachin Tendulkar, star du cricket, a annoncé la fin de sa carrière et les Indiens, friands de ce sport, lui ont rendu hommage cette semaine, comme ici à Chennai, dans le sud du pays.

LIBAN

liban REUTERS

Ces partisans du Hezbollah lèvent le poing lors d’une procession religieuse organisée à l’occasion de l’Achoura en banlieue de Beyrouth. Cette fête commémore la mort de Hussein, le petit-fils du prophète Mohammed.

CHINE

chine, winjiang, REUTERS

Le temps semble d’être arrêté dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang, à l’ouest de la Chine, où cet homme conduit des chameaux, à la lisière du désert du Taklamakan.

BRÉSIL

Brésil, REUTERS

L’école est finie pour ces étudiants de l’école brésilienne des pères Noël, qui propose des sessions de quatre jours pour apprendre à chanter des chants de Noël, à interagir avec des enfants et surtout à porter le costume rouge traditionnel par 40°.

CORÉE DU SUD

corée du sud, REUTERS

A Séoul, quelque 3.000 Coréennes se sont rassemblées pour préparer 250 tonnes de "kimchi", un plat traditionnel à base de chou fermenté. Le tout doit être distribué aux plus nécessiteux au cours de l’hiver.

POLOGNE

pologne, REUTERS

En Pologne, la marche annuelle de l’extrême-droite coïncidait cette semaine avec l’anniversaire de l’indépendance du pays. Pour faire face aux débordements, des policiers étaient déployés devant les bureaux du Premier ministre, à Varsovie.