Vol MH370 : le mystère s'épaissit après la fausse piste des signaux

  • A
  • A
Vol MH370 : le mystère s'épaissit après la fausse piste des signaux
Selon les derniers éléments des enquêteurs, la zone de crash supposée ne serait finalement pas la bonne. Europe1.fr fait le point.@ REUTERS
Partagez sur :

INCERTITUDES - Selon les derniers éléments des enquêteurs, la zone de crash supposée ne serait finalement pas la bonne. Europe1.fr fait le point.

Nouveau rebondissement et nouvelles questions. Selon les derniers éléments révélés jeudi par les enquêteurs, les pistes sur la zone de crash supposée du vol MH 370, qui a disparu des radars le 8 mars dernier 239 personnes à bord peu après son décollage de Kuala Lumpur, à destination de Pékin, n’étaient pas les bonnes. Les enquêteurs n’ont toujours aucune idée de l’endroit où l’appareil a pu s’abîmer.

#LES 3 INFOS A RETENIR

- L'avion n'est pas tombé à l'endroit des détections acoustiques

- Les signaux détectés au mois d’avril ne seraient pas ceux des boîtes noires

- Les recherches vont se poursuivre dans une zone plus vaste

#LES QUESTIONS QUI RESTENT EN SUSPENS

Où l'avion a-t-il bien pu disparaître ? Le Boeing 777 de Malaysia Airlines ne s'est pas abîmé dans la zone du sud de l'océan Indien où des signaux acoustiques ont été détectés, faisant penser qu'ils provenaient de boîtes noires, ont annoncé jeudi les enquêteurs. "On peut désormais affirmer que cette zone n'est pas l'endroit où a fini le vol MH370", a déclaré dans un communiqué le Centre de coordination international des recherches, basé en Australie.

Pourquoi s'est-il crashé ? La réponse se trouve dans les boîtes noires. Problème : les signaux acoustiques détectés début avril par une sonde hydrophone dans le sud de l'océan Indien ne proviennent probablement pas de ces fameuses boîtes noires du Boeing de Malaysia Airlines, a déclaré jeudi à CNN Michael Dean, un responsable de la Marine américaine qui participe aux recherches. Selon lui, il est désormais établi que ces bips ont été émis par une autre source, sans lien avec l'avion.

Si ces signaux avaient été émis par les boîtes noires du Boeing 777, elles auraient été retrouvées depuis, a-t-il ajouté."Nous en sommes venus à penser que (ces signaux sont) vraisemblablement des sons produits par le bateau" qui guidait le robot sous-marin muni de la sonde "ou par les systèmes électroniques de la sonde", a-t-il ajouté.

Où en sont les recherches ? "L'Australian Transport Safety Bureau (ATSB) a avisé que les recherches à proximité des signaux acoustiques peuvent désormais être considérées comme terminées et que, selon son jugement professionnel, l'avion n'y repose pas", écrit le bureau des transports dans un communiqué. Les recherches vont se poursuivre dans une zone plus vaste, lit-on dans le communiqué.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

VOL MH37 - Ces données satellite qui restent à exploiter

MAUVAIS COUP - Malaysia Airlines plombée par la disparition de l'avion

INTERROGATION - Des débris retrouvés dans le golfe du Bengale ?

QUESTION - Pourquoi on pourrait ne jamais retrouver le MH370

COLÈRE - MH370 : des employés retenus par des familles

RECHERCHES - Toujours aucune trace de l'épave