Vol MH370 : après un échec, le robot va replonger

  • A
  • A
Vol MH370 : après un échec, le robot va replonger
A la recherche de l'épave de la Malaysia Airlines@ Reuters
Partagez sur :

ÉCHEC - Le robot qui doit rechercher les boîtes et les débris du Boeing disparu est remonté à la surface au bout de 6h. Trop de pression au fond de l’océan.

L’INFO. La première tentative n’a pas été fructueuse. Lundi, pour la première fois, un robot sous-marin sondait les abysses à la recherche du Boeing de la Malaysia Airlines, disparu il y a près d’un mois et demi dans des circonstances mystérieuses. Problème : le robot a dû remonter à la surface au bout de six heures à peine en raison de la pression trop forte. Lors de sa première plongée, il n'a donc pas mis la main sur les boîtes noires

"Au bout d'environ six heures de mission, Bluefin-21 a atteint sa limite de profondeur (4.500 mètres) et est remonté à la surface", a indiqué le Centre conjoint de coordination des agences, chargé d'organiser les recherches. "Les informations collectées durant ces six heures de recherches sont actuellement en cours de récupération et d'analyse", a-t-il précisé.

Une nouvelle tentative aujourd'hui. Lorsqu'il atteint la limite de ses capacités opérationnelles, le véhicule équipé d’un sonar remonte automatiquement à la surface, a expliqué Mark Matthews, capitaine de la Marine américaine, qui participe aux recherches avec d'autres pays.

Si les conditions météorologiques sont bonnes, une seconde mission sera organisée dans la journée de mardi. A l’origine, le robot sous-marin devait accomplir une mission de 16 heures, à l’initiative de l’Australie en coordination avec les autres pays qui mènent des recherches.

Revoir la trajectoire. "Dans cette opération, le véhicule est programmé pour se déplacer à trente mètres au-dessus de la surface du sol marin afin d'avoir une idée d'ensemble de qui est sous lui", a-t-il ajouté sur CNN.

Les cartes indiquent que la profondeur dans la zone de recherches se situe entre 4.200 et 4.400 mètres, a précisé le capitaine. Mais l'engin "est descendu jusqu'à 4.500 mètres et une fois à cette profondeur, qui est le maximum pour lequel il est programmé, il est remonté".

Les équipes vont donc revoir leur programme en fonction de la profondeur rencontrée lors de cette première mission, qui s'est déroulée dans un coin de la zone à inspecter. Elles vont modifier "un tout petit peu" la trajectoire du Bluefin-21 "hors de cet endroit de très grande profondeur", a ajouté Mark Matthews.

Les enquêteurs ont délimité une zone de recherche en fonction des signaux détectés il y a une dizaine de jours.

sujet

LES RECHERCHES - Vol MH370 : l'Australie est "très confiante"

3 QUESTIONS - Retrouver les boîtes noires serait un miracle

ACTU - Les boîtes noires bientôt repêchées ?

VOL MH370 - Une détection "encourageante" de signaux

ÉPAVE - Retrouver l'épave à tout prix

RAS - Les dernières paroles des pilotes