Vol Bruxelles - New York : " j'ai tout fait pour sauver le pilote"

  • A
  • A
Vol Bruxelles - New York : " j'ai tout fait pour sauver le pilote"
Partagez sur :

Jeudi, le pilote d'un Bruxelles-New York est mort en plein vol. Pour le passager qui a tenté de le sauver : " il n'y a pas eu de panique".

"Il est mort d'un infarctus. J'ai fait plusieurs tentatives pour le sauver mais je n'ai pas réussi", a déclaré vendredi au micro d'un journaliste d'Europe 1, le cardiologue belge qui a tenté de ranimer le pilote qui est mort en plein vol jeudi.

Ecoutez Julien Struyven, le médecin qui a apporté son aide. "Il n'y a pas eu de panique" :

Agé de 60 ans et travaillant pour Continental depuis 32 ans, le pilote "semble être mort de cause naturelle", selon la compagnie. L'appareil, un Boeing 777, transportait 247 passagers. " Une partie du personnel naviguant ne le savait pas et les passagers l'ont appris une fois l'appareil posé", exlique le médecin.

Le drame est survenu jeudi lors d'un vol Bruxelles-New York de la compagnie Continental Airlines. Le pilote est mort aux commandes de l'appareil. Ce sont alors les deux copilotes du vol Continental 61 qui ont pris les commandes de l'appareil. Ils l'ont posé sans encombre, sous une pluie ininterrompue, un peu avant midi (18 heures à Paris), sur l'aéroport de Newark,l'un des aéroports de New-York.


La mort d'un pilote en vol est un incident peu fréquent dans l'histoire aéronautique, mais c'est le second en peu de temps pour Continental Airlines : le 21 janvier 2007, un avion assurant une liaison entre le Texas et une station balnéaire mexicaine avait dû atterrir d'urgence alors que son pilote était victime d'un grave malaise.

> Le trajet du vol 61 de la compagnie Continental