Voici ce qui attend le "royal baby"

  • A
  • A
Voici ce qui attend le "royal baby"
@ REUTERS
Partagez sur :

ZOOM - Le fils de Kate et William, né lundi à Londres, pourra monter sur le trône.

• L'info. Leur mariage, célébré en mondovision, avait été suivi par près de deux milliards de téléspectateurs à l'abbaye de Westminster le 29 avril 2011. Le "mariage du siècle" dixit les observateurs de l'époque. L'idylle entre Kate et William, alias duc et duchesse de Cambridge, s'est poursuivie avec l'annonce de l'arrivée d'un enfant, dont la naissance lundi a elle aussi été scrutée par les médias. Europe1.fr vous dit tout ce qui attend le futur enfant roi.

>>> A lire : C'est officiel, William et Kate vont avoir un bébé

• Un nom traditionnel. La tradition prévaut en Grande-Bretagne et Kate et William ne devraient pas faire dans l'excentricité. Le prénom du petit garçon né lundi pourrait ne pas être révélé avant plusieurs jours. En attendant, les paris vont bon train : le prénom George arrive en tête, suivi de James, le prénom du frère de Kate.

jubilé reine elizabeth concert REUTERS 930620

© REUTERS

• Un accès au trône assuré. Le fils de Kate et William pourra monter sur le trône. Il existe donc actuellement en Grande-Bretagne trois héritiers au trône : le prince Charles, le prince William et son fils. Mais même si la duchesse de Cambridge avait donné naissance à une fille, l'enfant aurait tout de même pu monter sur le trône, car les règles de succession, vieille de plus de 300 ans, ont évolué.

> ZOOM : La succession à la couronne a évolué

• L'ovation des Britanniques. Le nouvel héritier de la couronne va devoir se familiariser avec la popularité de la royauté qui est au zénith en Grande-Bretagne. L'annonce de la grossesse de sa mère a clôturé une nouvelle année faste : des millions de Britanniques ont célébré dans la liesse le jubilé de diamant de la reine Elizabeth, qui à 86 ans, a fêté ses soixante ans de règne. Et sa naissance a été suivi par les médias du monde entier, contraints de faire le pied de grue pendant des jours devant St Mary's Hospital.

royauté GB

© Reuters

• Des parents "modèles". En plus de ce soutien indéfectible à la monarchie, Kate et William, projettent une image lisse et moderne soigneusement entretenue par le palais depuis leur mariage de conte de fées il y a vingt mois.

14.09 Kate Middelton. 930620

© REUTERS

Kate : La maman est une égérie de la mode glamour, y compris quand elle arbore des tenues de marques accessibles. Les chroniqueurs royaux sont intarissables dès qu'il s'agit de vanter son sourire inaltérable, sa grâce, son aisance, sa simplicité. Le seul véritable faux-pas, à l'automne dernier, n'a pas été du fait du couple. Il est au contraire apparu en victime, quand le magazine français Closer a publié les photos d'un paparazzi montrant Kate en vacances dans le sud de la France, les seins nus. L'épisode a valu aux jeunes mariés un immense élan de sympathie. Et la presse britannique célèbre pour ses écarts dans sa chasse aux scoops, s'est abstenue de publier le moindre cliché volé.

>>> A lire : Closer va devoir rendre les photos à Kate

Kate attendrit d'autant plus qu'elle est roturière, issue de la "middle-class". Sa mère, ancienne hôtesse de l'air, et son père, contrôleur aérien, ont fait fortune en montant une entreprise familiale d'articles de fête.

prince william REUTERS 930620

© REUTERS

William : Le fils aîné de Diana et nouveau papa est le membre préféré de la famille royale, devant la reine, selon un sondage Ipsos Mori publié en novembre. Ce pilote d'hélicoptère de secours en mer aguerri a passé sept semaines en entraînement avec la Royal Air Force sur l'archipel des Malouines. Selon les commentateurs, il aspirerait à une vie aussi normale que possible ce qui plaît aux Britanniques. "William se fait lui-même la cuisine, fait son lit", assure Penny Junor, qui prépare une biographie du futur roi. William a prévu de prendre deux semaines de congé paternité après la naissance de son fils, comme la loi l'y autorise.

>>> A lire : Sauvée par le prince William

• Un palais fastueux. Les jeunes parents ont prévu de s'installer au somptueux palais du 17e siècle de Kensington, à Londres. C'est dans cet endroit que la princesse Diana a vécu avec le prince Charles en 1981 jusqu'à sa mort en 1997. William et son frère Harry ont également grandi dans cet endroit. Le couple doit emménager spécifiquement dans un appartement anciennement occupé par la princesse Margaret, la sœur de la reine, morte en 2002.