Leader anti-gay, sa femme le quitte pour...une femme

  • A
  • A
Leader anti-gay, sa femme le quitte pour...une femme
Jonathan Saenz@ Reuters
Partagez sur :

COMBLE - Jonathan Saenz, un militant texan anti-homosexuel très actif, vient de se séparer de sa femme, partie avec une autre…

Avait-il des doutes, qui l’auraient conduit à se radicaliser ? L'hypothèse n'est pas exclue. Jonathan Saenz, le président de Valeurs du Texas, très active association anti-LGBT (lesbien, gay, bi et trans) des États-Unis, vient de se séparer de sa femme. Celle-ci a en effet décidé de le quitter pour… une autre femme, nous apprend mardi le site américain Lonestarq, dans un  article repéré par Francetvinfo.

De "conservateur" à "homophobe". Jonathan Saenz s'est justement radicalisé pendant les débuts de sa procédure de divorce, en 2012, poursuit le site américain, qui s'appuie sur des documents du tribunal du district de Hays. Il est alors passé de "conservateur" à "homophobe", écrit même le site, qui se revendique pro LGBT. A cette époque, Jonathan Saenz prend la tête de l'association Valeurs du Texas, qui multiplie depuis les mobilisations contre les mariages homosexuels et les arrêtés anti-discriminations.

Selon Jonathan Saenz, très présent dans les médias au Texas, le mariage homosexuel mène à la polygamie et aux mariages entre beaux-parents; et conduit à vouloir enfermer les chrétiens dans des camps de concentration.