Violences policières : une manifestation le 31 décembre à Times Square

  • A
  • A
Violences policières : une manifestation le 31 décembre à Times Square
@ AFP
Partagez sur :

Un collectif contre les violences policières faites aux Noirs a appelé à une mobilisation géante à Times Square, à New York.

Le soir du nouvel an sera placé sous le signe de la contestation à New York. Un collectif contre les violences policières à l'encontre des Noirs a appelé à une manifestation géante à Times Square le 31 décembre au soir, bravant le moratoire réclamé par le maire de la ville, après l'assassinat de deux agents le week-end dernier. "Ils n'ont pas le droit de nous demander d'arrêter de manifester et de réduire nos voix au silence. Nos voix doivent être entendues", a expliqué Carl Dix, le co-fondateur du mouvement "Stop mass incarceration network". Et la tension ne devrait pas retomber : mardi soir, un jeune afro-amércain aurait été abattu par un membre des forces de l'ordre, à Berkeley, dans le Missouri.

>> LIRE AUSSI : un jeune noir abattu par la police

"Continuer notre combat". "Nous devons continuer notre combat tant que la police continue à commettre ces meurtres, tant que le système judiciaire refuse de poursuivre et d'inculper tous les policiers meurtriers", a poursuivi Carl Dix, posté avec plusieurs autres militants devant la mairie de New York, où les drapeaux ont été mis en berne en hommage à deux policiers tués de sang-froid samedi à Brooklyn. Le maire de la ville, Bill de Blasio, accusé par les syndicats de police d'encourager ces manifestations, avait appelé lundi ses administrés à observer une trêve dans leur mouvement en mémoire de ces deux policiers.

Occupy Wall Street s'en mêle. Plusieurs dizaines de manifestants ont bravé mardi cet appel à une trêve en participant à un rassemblement prévu de longue date par le mouvement Occupy Wall Street. Ils ont descendu la célèbre 5e avenue, l'une des rues les plus commerçantes de Manhattan, appelant à "emprisonner les policiers tueurs". "Il ne s'agit pas d'être irrespectueux envers des vies humaines, il s'agit de dire qu'un nombre infini de personnes sont tuées par la police et qu'il n'y a jamais eu de moratoire là-dessus", avait expliqué avant la manifestation Sumumba Sobukwe, membre d'Occupy Wall Street.

Les tensions raciales ravivées. Les tensions raciales ont été ravivées aux États-Unis après la mort ces derniers mois de plusieurs Noirs non armés, tués par des policiers blancs, comme Michael Brown, à Ferguson, en août dernier. Des dizaines de manifestations ont été organisées dans tout le pays, certaines dégénérant en émeutes, en particulier lorsque la justice a décidé de ne pas poursuivre ces policiers.