Violence et plaisir : le pape dénonce une pollution visuelle

  • A
  • A
Violence et plaisir : le pape dénonce une pollution visuelle
Partagez sur :

Le pape Benoît XVI a dénoncé dimanche "la pollution du coeur et de l'esprit" des hommes qui sont notamment "intoxiqués" par "les images mettant en scène" le plaisir ou la violence, et auxquelles la société semble s'être "habituée", lors de la messe de Pentecôte.

"Tout comme il existe une pollution de l'atmosphère qui empoisonne l'environnement et les êtres vivants, il existe aussi une pollution du coeur et de l'esprit qui mortifie et empoisonne l'existence spirituelle", a déclaré le pape en célébrant la messe de Pentecôte samedi à la basilique Saint-Pierre.

"Il semble qu'on s'habitue sans difficulté aux nombreux produits empoisonnant le coeur et l'esprit qui circulent dans nos sociétés - par exemple des images qui mettent en scène le plaisir, la violence et le mépris pour l'homme et la femme", a déploré Benoît XVI.

"On dit que cela est la liberté, sans reconnaître que tout cela pollue, intoxique l'âme, surtout celle des nouvelles générations, et finit par conditionner la liberté elle-même", a-t-il résumé.

"De la même façon qu'il ne faut pas s'habituer aux poisons de l'air -et en ce sens l'engagement écologique représente aujourd'hui une priorité- il faudrait en faire autant pour ce qui corrompt l'esprit", a-t-il ajouté.

La Pentecôte célèbre, 50 jours après Pâques, la descente sur les apôtres, sous la forme de langues de feu, de l'Esprit saint qui leur a donné le don d'enseigner la parole du Christ.