Viol en Inde : "le taré" retrouvé mort

  • A
  • A
Viol en Inde : "le taré" retrouvé mort
Ram Singh était soupçonné d'être le meneur du groupe qui a violé et frappé une jeune étudiante en décembre.@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

Il était accusé d’être le meneur du viol collectif d’une étudiante. Il se serait suicidé.

Nouveau rebondissement dans cette affaire qui a bouleversé l’Inde. Le principal accusé dans l’enquête sur le viol collectif d’une étudiante à New Delhi, en décembre dernier, a été retrouvé pendu dans sa cellule lundi. Pour sa famille, et contrairement à ce que disent les autorités, il ne s'agit pas d'un suicide. Ram Singh, 33 ans, était soupçonné d’être le meneur du groupe d’hommes accusé d’avoir violé et frappé la jeune femme, morte de ses blessures quelques jours plus tard.

Il était dans une prison de haute sécurité. Ram Singh était détenu dans une prison de haute sécurité à New Delhi. Il a été retrouvé mort dans sa cellule au petit matin, alors qu’il devait comparaître lundi devant le tribunal chargé de juger l’affaire, précise The Times of India. Le ministre indien de l'Intérieur a qualifié cette mort d'"erreur majeure" qui nécessiterait une enquête.

Ses parents nient l'hypothèse du suicide. Les parents du détenu ont nié l'hypothèse d'un suicide et son avocat a estimé que sa mort devait être traitée comme un meurtre. Du côté de la famille de la victime, on dit ne pas comprendre "comment la police a pu échouer à protéger Ram Singh". Le frère de la jeune étudiante a assure qu’il n’était "pas ravi par l’annonce de son suicide, car [il] voulait qu’il soit pendu… en public". Un responsable de la police a assuré que "le procès continuait".

inde violeur 930

© Capture

Une réputation d’alcoolique. Veuf originaire du Rajasthan, à l’ouest du pays, Ram Singh était le chauffeur habituel de l’autobus dans lequel s’est déroulé le drame. Le 16 décembre dernier, après avoir beaucoup bu, il avait emprunté le véhicule pour une virée nocturne avec ses amis. Dans le bidonville où il vivait depuis quinze ans, Ravi Dass Colony, il était connu pour être un homme alcoolique et bagarreur. A tel point que ses amis le surnommaient "le taré", note la chaîne Zee News. Ram Singh, blessé au bras en 2009 dans un accident, était apparu dans une émission de téléréalité pour réclamer des compensations financières à un employeur. Ce dernier l’avait alors accusé de conduire ivre et de façon "négligente et imprudente", selon The Times of India.

Reste cinq autres accusés. Les co-accusés de Ram Singh sont actuellement jugés devant les assises. Quatre adultes sont visés par la justice : Mukesh Singh, le frère de Ram Singh, Vinay Sharma, un employé d’une salle de sport, Akshay Kumar Singh, un employé de nettoyage et Pawan Kumar, un vendeur de fruits. Un cinquième auteur présumé, âgé de 17 ans, est jugé séparément par une juridiction pour mineurs.