Vidéo: un prix récompense l'éthique de Snowden

  • A
  • A
Vidéo: un prix récompense l'éthique de Snowden
@ CAPTURE YOUTUBE
Partagez sur :

L'ex-consultant du renseignement américain met en garde contre les dangers visant la démocratie. 

Wikileaks (plus de vidéos disponibles à ce lien) a diffusé ce qu'il présente comme la première vidéo d'Edward Snowden depuis qu'il est exilé en Russie, dans laquelle l'ex-consultant du renseignement américain apparaît de bonne humeur et met en garde contre les dangers visant la démocratie. "Si nous ne pouvons comprendre les politiques et les programmes de nos gouvernements, nous ne pouvons les approuver", a dit Snowden dans une courte vidéo diffusée dans la nuit de vendredi à samedi sur Wikileaks, le site qui a publié des centaines de milliers de câbles diplomatiques confidentiels.Il s'adressait à un groupe de quatre anciens membres du renseignement américain lors d'une cérémonie à Moscou.

Ces quatre anciens agents ont remis jeudi à Snowden le prix Sam Adams, qui récompense chaque année une personne du monde du renseignement pour ses prises de position en faveur de l'éthique et de "son intégrité dans le travail de renseignement". Un ancien analyste de la CIA Ray McGovern a souligné que son association était "fière d'honorer la décision de M. Snowden de suivre sa conscience et de donner la priorité au bien commun plutôt que de se préoccuper de son avenir", selon Wikileaks. "Nous avons bon espoir que d'autres, avec la même droiture morale, suivront son exemple en éclairant les zones d'ombre et en révélant les crimes qui menacent nos droits civiques de citoyens libres", a-t-il dit.

La vidéo montre Snowden en costume noir et chemise bleue, mais sans cravate, et paraissant à l'aise, lors d'un dîner avec les quatre ex-agents américains dans un lieu non précisé. On y voit Snowden affirmant que l'espionnage tous azimuts était "très éloigné" de programmes légitimes. "Il s'agit d'une sorte de vaste filet qui place sous surveillance des populations entières". "Dans le monde entier, les gens réalisent que ces programmes ne nous donnent pas plus de sécurité, ils affaiblissent nos économie, nos pays, ils limitent notre liberté d'expression, de penser, de vivre et d'être créatif, d'avoir des relations, de nous associer librement", a-t-il dit à ses compagnons. Snowden, 30 ans, a obtenu le 1er août un asile provisoire d'un an en Russie après avoir passé plus d'un mois dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou Cheremetievo. Son père Lon Snowden est arrivé jeudi à Moscou.