VIDÉO : Human Rights Watch dénonce les violences homophobes en Russie

  • A
  • A
VIDÉO : Human Rights Watch dénonce les violences homophobes en Russie
Des manifestations de soutien aux gays russes ont eu lieu à plusieurs endroits dans le monde.@ Maxppp
Partagez sur :

DÉNONCIATION -  L’ONG a publié sur Youtube une vidéo compilant les violences faites à la communauté LGBT en Russie.

Climat de haine. C’est une vidéo qui interpelle. 4 minutes où s’enchaînent les scènes de violences et d’humiliations infligées à des personnes, hommes ou femmes, dont l’orientation sexuelle déplaît en Russie. L’antenne russe de l’association Human Rights Watch a posté ces extraits de passages à tabac sur Youtube pour dénoncer, mais aussi pour faire prendre conscience du climat actuel qui pèse sur la communauté LGBT russe.

Témoignages poignants. Gleb Latnik, activiste LGBT, n’hésite pas à dire : "Certaines personnes pensent qu’un gay n’est pas un être humain, si ces gens-là croisent un homosexuel dans la rue ils pensent : pourquoi ne pas le frapper ?". Lui-même victime d’agression, il se souvient de l’accueil hostile que lui ont réservé les forces de l’ordre. "Quand je suis venu porter plainte, les policiers m’ont dit c’est normal que tu te fasses attaquer si tu es gay. Pourquoi est ce que tu porterais plainte. C’est comme ça que ça marche."

Dénoncer et comprendre. Les militants de l’ONG cherchent également à comprendre ce climat de haine. Igor Kochetkov, président de Human Rights Watch, estime que ces agressions sont le fruit "d’un phénomène bien structuré. Ces groupes opèrent un peu partout en Russie, ils s’inspirent d’une idéologie néo-nazie. C’est important de savoir à qui on a à faire." Mais pour lui, le plus inquiétant est presque ailleurs : "Ils n’ont même pas à se cacher de quiconque" déplore-t-il.

Loi polémique. Cette vidéo intervient alors même que Vladimir Poutine a été largement critiqué sur la scène internationale : une loi restreignant les droits parentaux des homosexuels est en effet actuellement en débat à la Douma. Des manifestations de soutien à la communauté gay russe se sont tenues dans le monde entier, et 52 athlètes engagés à Sotchi ont signé une pétition.