VIDEO - Etats-Unis : la police critiquée pour l'interpellation musclée d'un adolescent noir

  • A
  • A
VIDEO - Etats-Unis : la police critiquée pour l'interpellation musclée d'un adolescent noir
@ Capture d'écran YouTube
Partagez sur :

Des policiers californiens sont sous le feu des critiques après la publication d'une vidéo montrant une interpellation musclée d'un adolescent noir.

Les forces de l'ordre américaines sont une nouvelle fois décriées. Des policiers californiens sont critiqués après la diffusion virale sur les réseaux sociaux d'une vidéo montrant leur interpellation musclée d'un adolescent noir. Le tort du jeune homme ? Il est accusé d'avoir marché sur la chaussée. La vidéo, enregistrée mardi par un passant dans la petite ville de Stockton, dans le nord de la Californie, montre un officier de police se débattant avec un adolescent noir de 16 ans et utilisant sa matraque pour le bloquer et le frapper au visage. 

La vidéo de l'interpellation : 

Huit policiers pour le menotter. Dans la vidéo, on entend l'officier dire "Arrêtez de résister!" pendant que le garçon répond "Laissez-moi!". Non loin, on entend aussi une femme crier encore et encore: "Ce n'est qu'un enfant!". Huit policiers viennent ensuite rejoindre le premier agent pour entourer l'adolescent, le mettre à terre puis le menotter. Cet incident survient alors que la police américaine est fréquemment accusée de faire usage d'une violence excessive face aux minorités et aux Noirs en particulier.

Le jeune homme aurait proféré des insultes. La police de Stockton a répondu aux critiques en avançant que l'officier avait demandé au garçon de ne pas marcher dans une voie pour bus mais que ce dernier avait refusé d'obtempérer et proféré des insultes. Joseph Silva, un porte-parole de la police de Stockton police, a dit à l'AFP que l'agent avait fait usage de la force après que le garçon eut tenté d'attraper sa matraque. "En tant qu'agents des forces de l'ordre, nous ne pouvons et ne laisserons personne s'emparer de nos armes", a-t-il expliqué. L'incident a toutefois engendré des centaines de commentaires furieux sur la page Facebook de la police de Stockton.

Le jeune homme a été relâché et va passer devant un tribunal pour mineurs pour refus d'obtempérer et intrusion. Les parents de l'adolescent ont déposé une plainte contre la police vendredi, et une enquête interne est en cours.