VIDÉO - "Al-Qaïda voulait avoir des Français"

  • A
  • A
VIDÉO - "Al-Qaïda voulait avoir des Français"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Édouard Guillaud, chef d’Etat major des armées, est revenu sur l'enlèvement des journalistes de RFI

"Non, les opérations militaires au Mali ne sont pas terminées", a confié Édouard Guillaud, chef d’Etat major des armées françaises, jeudi matin sur Europe 1. "En ce moment même une opération se déroule d’ailleurs contre des gens d’Aqmi", a-t-il ajouté sans en livrer les détails.

RFI : l'enquête avance. Interrogé sur l’avancée de l’enquête sur le meurtre des deux journalistes de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, Edouard Guillaud a confirmé que les pistes pointent, "pour l’instant vers Al-Qaïda ou un groupe dépendant d’Al-Qaïda". La nébuleuse terroriste "voulait visiblement avoir des Français comme otages et le fait qu'ils étaient journalistes ne pouvait que renforcer leur valeur", a-t-il ajouté, confirmant la volonté d'Al-qaïda de se venger de l'action menée par l'armée française au Mali.

Des accusations d'exactions. Le chef d'Etat major des armées a, en revanche, démenti tout comportement brutal de la part des soldats français à l'encontre de la population locale, comme le soutient un chef rebelle touareg dans les colonnes du quotidien Le Monde. "Je ne suis pas dans le roman, je ne suis pas dans l'excès, ce n'est pas la manière dont travaille les militaires français", a-t-il répondu, précisant que "tout excès serait évidemment sanctionné".

sur le même sujet

Mali : le tueur, un djihadiste "sans grade"

ENQUETE - Sept policiers français au Mali

FOCUS - Kidal, zone de non-droit