Victimes, inondations, évacuations : l'ouragan Matthew déferle sur Haïti

Partagez sur :

L'ouragan Matthew s'est abattu sur le sud-ouest d'Haïti mardi, faisant déjà au moins cinq victimes et poussant à l'évacuation de milliers d'habitants.

EN IMAGES

C'est le plus puissant ouragan en près de dix ans dans la zone. Matthew, c'est son nom, a frappé Haïti mardi matin, près de la commune de Les Anglais.

"Extrêmement dangereux". Il pourrait varier en intensité dans les deux prochains jours mais restera "puissant jusqu'à au moins mercredi soir", faisant craindre d'importants dégâts dans un pays manquant cruellement de moyens et où les habitations sont souvent précaires. Un homme est mort dans le naufrage d'une pirogue sur la mer, démontée avec l'arrivée de la tempête dès vendredi, un deuxième étant porté disparu, selon les autorités locales. Une femme malade est elle aussi décédée lundi soir à Port-Salut, dans le sud, faute d'avoir pu sortir de chez elle pour des soins à cause des inondations, et un dernier bilan fait état de cinq victimes. Mardi, les autorités haïtiennes ont annoncé une nouvelle victime : un homme seul malade qui n'avait pas eu les moyens d'évacuer a été tué quand sa maison a été détruite par les vagues de la mer montante.  

Des milliers de personnes évacuées. Au total, 9.280 personnes ont été évacuées dans les écoles, églises et autres centres communautaires, a indiqué Guillaume Albert Moléon, porte-parole du ministère de l'Intérieur. Des dizaines de maisons ont été détruites sous les coups de boutoir des intempéries, selon les premières données de la protection civile haïtienne qui recensait encore les dégâts.

L'ouragan s'approche de Cuba et de la Floride. L'ouragan devrait frapper la pointe est de Cuba plus tard dans la journée, selon les météorologues américains. Puis l'ouragan "se rapprochera ou passera au-dessus du sud-est et du centre des Bahamas mardi soir et mercredi avant d'approcher le nord-ouest des Bahamas mercredi soir". Pour la première fois, un ordre de surveillance ouragan a été émis pour un tronçon de la côte est de la pointe de Floride aux États-Unis, signifiant que des conditions caractéristiques de ce phénomènes risquent de frapper et que des vents puissants caractéristiques des tempêtes tropicales sont attendus dans les 48 heures. En prévision, la Floride et la Caroline du Nord, autre Etat du sud-est, ont décrété l'état d'urgence, ce qui permet aux autorités de débloquer rapidement des moyens.