Vers la castration chimique en Lituanie

  • A
  • A
Partagez sur :

Le Parlement de Lituanie a approuvé en première lecture mardi une proposition de loi prévoyant une "castration" chimique des personnes condamnées pour crimes sexuels dans ce pays balte récemment secoué par un scandale de pédophilie. Les députés ont approuvé à l'unanimité ce projet autorisant un traitement chimique obligatoire pour réduire les pulsions sexuelles. "Le nombre de crimes sexuels n'a pas diminué et la société doit avoir un instrument pour se défendre", a déclaré l'initiateur de cette loi, le député d'opposition Valentinas Mazuronis.