Verhofstadt : "La France n'a d'avenir qu'à l'intérieur du marché européen"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le libéral belge, candidat à la présidence de la Commission européenne, veut renforcer le marché intérieur européen contre les autres puissances.

L'INTERVIEW. A cinq jours des élections européennes, le libéral belge Guy Verhofstadt revient sur les enjeux économiques de la campagne électorale. Le candidat à la présidence de la Commission européenne, invité d'Europe 1, estime que les entreprises ont tout à gagner à pousser vers plus d'Europe. Il prend pour exemple des entrepreneurs et des patrons britanniques qui "ont clairement dit que c'était de la foutaise de suivre les partis indépendantistes qui veulent sortir de l'Union européenne et de ce grand marché intérieur". 



Verhofstadt : "C'est de la foutaise de suivre...par Europe1fr

Selon lui, les entreprises, les PME françaises "n'ont de l'avenir qu'à l'intérieur de ce grand marché" européen. Pour autant, l'ancien Premier ministre belge n'est pas dupe et estime qu'il "faut le consolider" pour être compétitif et garder ses standards face aux géants américain, russe, indien ou encore chinois. "Il faut aussi un marché intérieur au niveau des capitaux, de l'énergie, du numérique, des télécommunications, ...", a-t-il déclaré sur Europe 1. "On n'a pas tout ça !"

La guerre du gaz russe. Guy Verhofstadt a pris l'exemple de la guerre du gaz que se livrent actuellement la Russie et l'Ukraine. Moscou s'est aujourd'hui dit prête à détourner son gaz vers la Chine, s'il n'est plus possible de le vendre à l'Union européenne en raison du conflit qui l'oppose à Kiev. Pour le candidat à la présidence de la Commission européenne, "il faut créer cette communauté de l'énergie le plus rapidement possible".

Il dénonce l'absurdité des frontières de l'énergie en Europe. "L'énergie solaire qui a été produite en Espagne" doit pouvoir être "exportée dans les autres pays de l'Union", a-t-il plaidé. "Aujourd'hui, ce n'est pas le cas" et nous devons "importer du gaz russe pour nos besoins énergétiques". 



Verhofstadt : "Les Le Pen n'ont rien fait au...par Europe1fr

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

AH BON ? - Bruxelles tolère le patriotisme économique ?

SANS EUX - L'Europe peut-elle s'affranchir de la Russie ?