Ventes de Mistral à Moscou : Washington met Paris en garde

  • A
  • A
Ventes de Mistral à Moscou : Washington met Paris en garde
Les Etats-Unis, par la voix de la secrétaire d'Etat adjointe américaine pour l'Europe Victoria Nuland, ont mis en garde jeudi la France contre la vente à la Russie de navires de guerre Mistral.@ Reuters
Partagez sur :

GRIMACE - La secrétaire d'Etat adjointe américaine pour l'Europe Victoria Nuland a lancé un avertissement avant une visite de Laurent Fabius à Washington.

Les Etats-Unis ont mis en garde jeudi la France contre la vente à la Russie de navires de guerre Mistral, en pleine crise ukrainienne et au moment où Américains et Européens envisagent un nouveau tour de vis de sanctions contre Moscou. Cet avertissement a été lancé devant le Congrès par la secrétaire d'Etat adjointe américaine pour l'Europe Victoria Nuland, juste avant la visite à Washington les 12 et 13 mai du chef de la diplomatie française Laurent Fabius.

A Paris, on a aussitôt rétorqué que l'allié américain ne s'était jamais plaint de ce contrat franco-russe de 1,2 milliard d'euros, conclu en juin 2011 et qui est entre parenthèses jusqu'en octobre, en raison de l'Ukraine. "Nous avons de manière régulière et constante exprimé nos inquiétudes à propos de cette vente (...) et nous continuerons de le faire", a déclaré Mme Nuland, interrogée par la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants.

La plus haute diplomate américaine sur l'Europe, réputée pour ses positions tranchées à l'égard de la Russie et parfois des alliés européens, a précisé que Washington avait soulevé cette question avec Paris "avant même les derniers agissements russes" en Ukraine. Les élus qui l'interrogeaient ont exhorté la France à renoncer à cette vente de navires militaires Mistral, une manière de riposter à l'"agression" contre l'Ukraine par la Russie du président Vladimir Poutine.

sujet

ZOOM - Paris suspend en partie sa coopération militaire avec Moscou

INFO JDD - La France envoie des Rafale dans les pays baltes

DIPLOMATIE - Le sommet UE-Russie annulé, nouvelles sanctions américaines