Venezuela : l'opposition repousse à jeudi sa marche contre la Constituante

  • A
  • A
Venezuela : l'opposition repousse à jeudi sa marche contre la Constituante
Les opposants à la Constituante doivent défiler à Caracas pour dénoncer le caractère "illégitime" du pouvoir de Maduro.@ FEDERICO PARRA / AFP
Partagez sur :

La marche contre "la Fraude constituante", organisée par l'opposition vénézuélienne au président Maduro, a été repoussée d'un jour, de mercredi à jeudi.

L'opposition vénézuélienne a décidé de repousser de mercredi à jeudi la manifestation qu'elle a prévue d'organiser afin qu'elle coïncide avec l'installation de l'Assemblée constituante vivement critiquée par la communauté internationale qui s'inquiète pour la démocratie au Venezuela après l'arrestation de deux figures de l'opposition.

"Attention : marche contre la Fraude constituante se déroulera jeudi, jour où la dictature a l'intention d''installer' la fraude", a annoncé mardi soir le député d'opposition, Freddy Guevara sur Twitter.

Un "super pouvoir" illégitime. À l'appel des leaders antichavistes (du nom de Hugo Chavez, président de 1999 à son décès en 2013), les opposants devaient défiler à Caracas pour dénoncer le caractère "illégitime", selon eux, de ce "super pouvoir" qui pilotera le Venezuela pour une durée indéterminée. La date exacte du début des travaux de cette assemblée qui siégera au Parlement n'avait pas été confirmée par le gouvernement. Laissant présager une situation particulièrement tendue lors des débuts de la Constituante, Julio Borges, le président du Parlement, où l'opposition est majoritaire, a annoncé que le pouvoir législatif continuerait de siéger malgré tout. Une séance était d'ailleurs prévue mercredi matin.

Deux opposants arrêtés. Les 545 constituants élus dimanche dans le sang doivent eux débuter leurs travaux dans un contexte de fortes crispations avec les Etats-Unis, renforcé par les nombreuses condamnations internationales après l'arrestation de deux des figures de l'opposition. Leopoldo Lopez, 46 ans, fondateur du parti Voluntad Popular (Volonté populaire, droite), et le maire de Caracas Antonio Ledezma, 62 ans, ont été arrêtés en pleine nuit chez eux, selon des vidéos relayées sur internet. Tous deux avaient déjà été emprisonnés et avaient récemment été assignés à résidence.


Un scrutin frauduleux et intéressé ? "Je l'avais dit : qu'il pleuve ou qu'il vente, le projet d'Assemblée constituante continue. Dans les prochaines heures, elle commencera à exercer son pouvoir absolu", a déclaré le président socialiste Nicolas Maduro. La Constituante se situe au-dessus de tous les pouvoirs, y compris du chef de l'Etat, et doit rédiger une nouvelle Constitution. Elle doit apporter la "paix" et permettre au pays de se redresser économiquement, selon le chef de l'Etat. L'opposition, qui contrôle le Parlement depuis 2016, a boycotté le scrutin en dénonçant une "fraude" visant à prolonger le pouvoir de Nicolas Maduro, dont le mandat s'achève en 2019.