Védrine ne veut pas être ministre des Affaires étrangères de l'UE

  • A
  • A
Védrine ne veut pas être ministre des Affaires étrangères de l'UE
Partagez sur :

L'ancien ministre des Affaires étrangères a indiqué qu'il préférait que la France obtienne un poste de Commissaire, lundi sur Europe 1.

"Mon nom circule sans que j'aie rien dit à personne, je ne demande rien", a affirmé Hubert Védrine lundi matin sur Europe 1. Interrogé par Jean-Pierre Elkabbach sur une éventuelle candidature au poste de "super ministre des Affaires étrangères" de l'UE, l'ancien ministre socialiste a réfuté toute volonté de se voir attribuer le poste.

"Je ne crois pas que ce soit l'intérêt de la France de revendiquer ce poste. Dans le système de Lisbonne, il y a un poste en tout pour la France et je comprends la position des autorités françaises, notamment du président, qui voudraient que la France ait le poste de Commissaire pour le marché intérieur, y compris les services financiers", a indiqué Hubert Védrine.

Selon l'ancien ministre des Affaires étrangères français, un poste de Commissaire serait plus important pour la France. "Même dans le traité de Lisbonne les questions de politiques étrangères se décident à l'unanimité donc les politiques nationales vont rester déterminantes alors que dans les postes de commissaires, il y a un pouvoir vrai", a-t-il ajouté.

Regardez l'intégralité de l'interview d'Hubert Védrine :