Vatican : bientôt des femmes parmi les Gardes suisses ?

  • A
  • A
Vatican : bientôt des femmes parmi les Gardes suisses ?
Partagez sur :

Le nouveau commandant des Gardes suisses a indiqué mardi qu’ouvrir aux femmes cette petite armée chargée de protéger les papes pouvait être une piste de réflexion dans l’avenir. Une inflexion légère mais historique.

Depuis le 22 janvier 1506, la Garde suisse pontificale est chargée de veiller à la sécurité des papes. Et depuis cette date, les membres de cette armée, la plus petite au monde, sont des hommes. Mardi, pour la première fois dans son histoire, le nouveau commandant des Gardes suisses a déclaré que l’arrivée de femmes parmi ses soldats pouvait être envisagée.

"Nous pouvons assurément y réfléchir", a en fait déclaré mardi Daniel Anrig, invité de la télévision italienne. L’inflexion est certes légère mais elle pourrait marquer un vrai tournant. Son prédécesseur avait pour sa part exclu formellement de laisser entrer des femmes dans la Garde suisse en faisant valoir que la mixité pourrait être source de problèmes plus que d'avantages. D'autant que la caserne des hommes en rouge, jaune et bleu est exigüe.

Les Gardes suisses sont depuis l'origine un corps d'élite entièrement composé d'hommes âgés de 19 à 30 ans, de confession catholique, de nationalité helvétique, et en général issus de l'armée suisse. Mais même s’ils portent encore la hallebarde médiévale, leur théâtre d'opération principal se limite aux cérémonies organisées au Vatican.