Des dizaines de milliers de Vénézuéliennes ont manifesté à Caracas

  • A
  • A
Des dizaines de milliers de Vénézuéliennes ont manifesté à Caracas
Les manifestantes hostiles au président socialiste ont tenté de défiler samedi jusqu'au siège du ministère de l'Intérieur.@ AFP
Partagez sur :

Ces femmes, qui manifestaient dimanche dans les rues de Caracas, tenaient à la main des fleurs ou des pancartes condamnant la répression contre les opposants au Venezuela.

Des dizaines de milliers de Vénézuéliennes ont manifesté samedi à Caracas contre le président Nicolas Maduro. Emmenées par des députées, les manifestantes hostiles au président socialiste ont tenté de défiler samedi jusqu'au siège du ministère de l'Intérieur et de la Justice mais ont été stoppées par un cordon de militaires appuyés par des policiers. 

36 morts depuis début avril. Vêtues de blanc, elles tenaient à la main des fleurs ou des pancartes condamnant la répression contre les opposants au Venezuela, où les violences ont fait 36 morts depuis le 1er avril. En signe de protestation, plusieurs femmes ont dénudé leur poitrine devant les militaires. "Nous n'avons pas d'armes, nos armes sont nos seins", criaient-elles. Des rassemblements similaires ont eu lieu dans d'autres villes, comme à San Cristobal, dans l'ouest, et à Aragua, dans le nord, où la police a dispersé le défilé avec des gaz lacrymogènes. 

Une manifestation des soutiens à Maduro. Parallèlement, des milliers de femmes favorables au pouvoir, vêtues de rouge, ont marché jusqu'au siège de la Défense populaire, dans le centre de Caracas. "Nous défendons Nicolas (Maduro) et la révolution", a lancé l'une d'elles, Zulei Romero.

Un pays en crise. Dans ce pays en profonde crise politique et économique, les opposants défilent presque chaque jour depuis le 1er avril pour exiger le départ de Nicolas Maduro avant la fin de son mandat en décembre 2018. Ruiné, ce pays souffre d'une grave pénurie d'aliments et de médicaments ainsi que d'une inflation galopante, attendue à 720% fin 2017 par le FMI.